Notre camarade Hubert nous livre ici quelques considérations sur le fait que nous soyons tous véritablement des « consom’acteurs » plus que de simple consommateurs passifs abreuvés à la publicité et perfusés aux centres commerciaux.

Si nous voulons soutenir le petit commerce de proximité, c’est simple. Désertons les hypers !
Si nous voulons nous passer des banques, c’est simple. Faisons tout en espèces ou le maximum afin de ne pas payer les commissions sur les cartes bleues ou de ne pas être surveillés.

Ce week-end une copine de ma femme, lui racontait qu’elle avait été très vexée par sa banquière. A découvert (elle est en CDI et gère ses finances, mais en raison d’une séparation ce fût dur quelques mois), elle s’est retrouvée facturée de 8 euros par transaction par CB au dela de sa faible autorisation de découvert. Un achat par CB de 2 baguettes de pain à 2 euros payées en sans contact se transforme en 10 euros !

Bref, elle va râler auprès de sa banque, qui lui sort son relevé et lui explique qu’ils ne rembourseront rien, et qu’elle n’a qu’à pas aller au restaurant tel jour, ni s’acheter une paire de chaussures tel autre et que c’est bien fait pour elle.

Elle a pris ce jour-là conscience que son banquier savait tout de sa vie (et qu’il manque aussi cruellement de tact). Du coup, elle fait tout en espèces, et n’est plus… à découvert car avec les billets on voit les sous partir.
Ne subissons plus.
Sans violence, par nos comportements, faisons changer les choses.
Charles SANNAT

Du Nutella à ma banque, comment reprendre le pouvoir
Pour faire « bouger les choses » dans ce pays et plus largement dans le monde, je vous dis souvent qu’il suffit d’exploiter le pouvoir qui est le nôtre, face aux différentes formes d’agressions qui sont perpétrées par « les bras armés » des mondialistes que sont les GAFA. Notre pouvoir réside dans le fait de « ne pas con sommer ». Ces grandes multinationales n’existent QUE par nos achats de leurs produits.

Dans mon billet du 9 janvier 2018, je vous citais l’exemple d’une campagne lancée par une association allemande, de « refus d’acheter » les produits du géant du bonbon HARIBO. Oui je sais, boycott est plus souvent employé que « refus d’acheter » mais que voulez-vous, je préfère notre belle langue française.

Dans celui du 26 septembre 2018, je vous relatais le fait que les consommateurs marocains avaient, grâce à leurs « non achats », fait plier DANONE, géant de l’agroalimentaire. Savez-vous qu’un autre géant commence à s’inquiéter de la chute de ses ventes de pâte à tartiner ? Vous l’avez reconnu, je parle du produit phare de l’italien FERRERO, savoir le NUTELLA. Ses parts de marché sont passées de 85% en 2013 puis de 80% en 2016 et de 75% en 2018. Les consommateurs se lassent d’un produit qui plus est « potentiellement cancérigène ». Comme c’est amusant, par un « Détail de l’histoire », la plus grosse usine de Nutella au monde est située en Seine-Maritime. Elle produit 600.000 pots par jour, soit le quart de la production mondiale.

Il n’y a pas que l’Europe qui réagit à la malbouffe. Aux USA, ce « temple du bien manger », le géant américain de l’agroalimentaire KRAFT HEINZ, connu pour son ketchup et ses biscuits d’apéritif en fait les frais. De plus en plus d’Américains boudent les produits ultra-transformés et mauvais pour leur santé, plombant les résultats de la multinationale. Résultat, son titre plonge de 27,46% !!!

Ce lundi , je vous informais de la décroissance des ventes se smartphone au niveau mondial et jeudi, les mouvements tendant à mettre les états en cause pour « inaction » en matière de réchauffement climatique. Le mouvement dit des gilets jaunes procède à mes yeux de la même prise de conscience de notre pouvoir d’agir par nous-mêmes afin d’améliorer nos conditions de vie.

Et si nous décidions d’agir face à « notre adversaire, la finance » ? Certes il faut du courage pour réduire l’utilisation de nos différents comptes bancaires, tant ils ont su se rendre « indispensables », mais c’est possible. Je vous l’ai déjà suggéré dans mes billets. En relation avec mon billet de ce mercredi où je vous proposais d’acheter de l’or physique, il est maintenant possible de totalement s’affranchir du circuit bancaire dans notre vie de tous les jours.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top