La nouvelle Constitution, plébiscitée le 1er juillet par le peuple marocain, a apporté des acquis importants au profit des membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger, ont souligné, mercredi soir, les participants à une rencontre organisée à l'occasion de la célébration de la Journée nationale du migrant (10 août).

Les intervenants, lors de cette rencontre initiée par le ministère délégué chargé de la communauté marocaine résidant à l'étranger, ont relevé la place de choix réservée par la nouvelle Loi fondamentale aux membres de cette communauté en consacrant certains de leurs droits dans les domaines culturel, social et de développement.

Intervenant à cette occasion, Driss El Yazami, président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), a affirmé que la nouvelle Constitution est l'unique texte au niveau mondial qui a réservé quatre articles à la communauté résidant à l'étranger en prenant en considération ses attentes et ses aspirations, précisant que ces articles prévoient la participation des membres de cette communauté aux différents institutions consultatives.

La nouvelle Loi fondamentale met également en exergue le rôle de cette communauté dans le renforcement des relations d'amitié et de coopération entre les sociétés d'origine et celles d'accueil, outre sa reconnaissance de la double appartenance des membres de cette communauté notamment les nouvelles générations, a-t-il dit.

Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de l'adhésion des partis politiques, de la société civile et des membres de la communauté marocaine établie à l'étranger pour une meilleure mise en ¿uvre des dispositions de la nouvelle Constitution, soulignant l'importance d'inciter les compétences marocaines à l'étranger à contribuer au processus de développement du pays.

Pour sa part, le ministre d'Etat, Mohamed El Yazghi a indiqué que parmi les acquis importants de la nouvelle Constitution au profit des MRE figurent le droit de vote et de se porter candidat aux élections, ainsi que la représentativité dans certaines institutions étatiques.

Il a, également, invité les MRE à jouer un rôle primordial dans le processus d'édification démocratique et d'instauration de l'Etat de droit, relevant que les Marocains du monde sont appelés à contribuer au processus de développement socio-économique du pays.

De son côté, la ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli a exposé certaines dispositions prévues par la nouvelle Loi fondamentale en faveur des MRE, citant à cet égard le droit à la pleine citoyenneté à travers notamment le droit de se porter candidat et de choisir ceux qui les représentent, outre la reconnaissance de la double appartenance.

Cette Constitution qui a été saluée par la communauté internationale constitue une véritable charte de droits de l'Homme dans toutes ses dimensions en consacrant l'approche genre, le principe d'égalité et en bannissant toutes les formes de discrimination, a-t-elle souligné, mettant également l'accent sur la constitutionnalisation pour la première fois des droits des jeunes, de l'enfant, des handicapés et de la famille.

Lors de cette rencontre tenue sous le thème «la nouvelle Constitution et l'optimisation de l'action au service de la communauté marocaine résidant à l'étranger», le ministre chargé de la Communauté marocaine résident à l'étranger, Mohamed Ameur a présenté le bilan du Programme national au profit des Marocains résident à l'étranger pour la période 2008/2011 qui comprend le volet éducatif et culturel, le volet juridique et administratif, le volet économique, le volet de communication et le volet institutionnel.

Pour Ameur, la mise en œuvre de cette Constitution ouvre des perspectives nouvelles pour améliorer et développer ce programme, mettant l'accent sur la nécessité d'adopter une stratégie nationale à long terme, de développer l'action institutionnelle, de renforcer les moyens du département en charge des MRE, de nouer un partenariat stratégique avec les opérateurs marocains résidant à l'étranger et de promouvoir les relations de coopération internationale.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top