Un nouveau mouvement voit le jour à Argenteuil* dans le Val d’Oise. Il est lancé par une élue qui claque la porte à la majorité municipale et lance un groupe d’opposition durable à la politique menée sous l'égide du maire LR. 

En voici l’annonce qui fait déjà débat et bruit dans la Commune (Lien ici). 
Un Nouvel Élan pour Orgement

Lorsque je me suis présentée aux élections municipales en 2014, j’étais vierge de toute expérience politique. Née à Argenteuil, issue d’une famille de gauche, j’ai pourtant été séduite par un projet porté par une équipe composée pour une large part de candidat qui, comme moi, n’appartenaient pas à la sphère politique, et n’avaient pour seule ambition que de participer activement au développement de notre commune. Très attachée au quartier d’Orgemont, où je vis depuis toujours, j’avais à cœur de contribuer à son renouveau, de valoriser ses habitants, d’offrir à sa jeunesse de nouvelles perspectives d’avenir.

À ma grande surprise, cette première expérience politique – qui sera probablement aussi la dernière – à rapidement tourné court.

Dès le départ, nous avons oublié le projet qui était le nôtre dans le seul but de déposséder la gauche de l’Agglomération Argenteuil-Bezons, dont elle avait gardé la gestion à la faveur de la victoire du communiste Dominique Lesparre à Bezons dès le premier tour de l’élection municipale. Pourtant, l’un des messages que nous avions porté lors de la campagne de 2014 était que nous ne passerions pas le mandat à « régler nos comptes », avec qui que ce soit. Résultat ? J’ai passé cinq ans à inaugurer les projets engagés lors de la mandature précédente, quand il ne s’agissait pas de voter pour une augmentation des tarifs municipaux, ou de lancer un projet immobilier. Pour ce qui est de nos promesses de campagne… on repassera.

Le groupe majoritaire est dirigé par le Maire et ses principaux adjoints, reléguant les autres élus au rang de spectateurs, tous justes bons à voter en conseil municipal. Les propositions que je formulais étaient systématiquement ignorées. En outre, il y a bien longtemps que je ne suis plus informée ni invitée aux événements qui ont lieu dans mon quartier. En revanche, je suis assaillie d’appels à l’approche des conseils municipaux, pour s’assurer de ma présence, ou, à minima, pour que je signe un pouvoir (ce que je n’ai jamais fait). Les démissions successives et la baisse de l’assiduité des élus lors des conseils municipaux sont les meilleurs témoins de la perte de motivation et de la désimplication progressive des membres du groupe majoritaire.

Enfin, je ne supporte plus l’hystérisation permanente du débat politique local surtout lorsqu’il s’agit de nos concitadins d’origine étrangère ou de confession musulmane. L’enchainement de polémiques inutiles – comme la récente sortie sur la déradicalisation à l‘occasion du Grand Débat National, ou l’intervention lors de la Journée internationale des droits des femmes – donne à voir une bien triste image visage de notre ville, et nourrit l’ambiguïté sur le positionnement politique très droitier du Maire et de son équipe.

J’ai aujourd’hui le sentiment de n’avoir jamais trouvé ma place dans ce groupe. Peut-être n’ai-je servi qu’à faire élire le Maire et ses amis, au détriment de ce qui m’avait convaincu de m’engager en politique, l’envie d’être utile à ma ville, et à mon quartier.

Je quitte le groupe majoritaire sans regret, mais avec la ferme intention de continuer à porter la voix de celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance. Je vous annonce la création du groupe municipal « Un nouvel élan pour Orgemont ».

Myriam Benguerfi (Conseillère municipale d’Argenteuil)
Présidente du groupe « Un nouvel élan pour Orgemont » 
*Argenteuil est une commune française située dans le département du Val-d'Oise, en région Île-de-France. C'est la plus peuplée du département, et la 4ᵉ d'Île-de-France après Paris, Boulogne-Billancourt et Saint-Denis. (Wiki)




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top