L’Agenda Africain sur la Migration, précise au point 39, que la feuille de route africaine dans le domaine migratoire, doit tenir compte également du droit international, des instruments internationaux et régionaux, des programmes et initiatives pertinents traitant du fait migratoire, y compris la traite des êtres humains. 

Dans et esprit, la Convention des Nations Unies de 1951 sur les réfugiés ou «Convention de Genève» est citée comme un des fondements de l’Agenda. Précisons à ce propos que si le Maroc a ratifié cet instrument (et son protocole additionnel), il ne dispose pas encore de loi sur l’asile, en dépit des engagements du gouvernement dans le cadre de la Nouvelle Politique Migratoire du Maroc enclenchée en automne 2013 (A. Belguendouz) 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top