Pour bien comprendre l’importance et la portée de l’Agenda Africain sur la Migration présenté par le Royaume du Maroc à l’Union Africaine fin janvier 2018, il est nécessaire de le situer également par rapport au «cadre de politique migratoire pour l’Afrique révisé et plan d’action (2018-2027)» (A. Belguendouz)


À l'ère de la mondialisation rapide, les migrations humaines ont atteint un niveau sans précédent et constituent une caractéristique typique de notre époque. Tout au long de son histoire, l'Afrique a connu des mouvements migratoires, volontaires et forcés, qui ont contribué à son paysage démographique contemporain. Dans de nombreuses régions du continent, les communautés sont réparties dans deux ou trois États-nations, et le mouvement ne se pas limite pas aux frontières politiques. La migration transfrontalière en Afrique est une stratégie importante de subsistance et d'adaptation en période de ralentissement écologique et économique et est essentielle à la compréhension, à la prévision, à l'apparition et à l'évolution des catastrophes humanitaires. Au cours des dernières décennies, la détérioration des conditions politiques, socioéconomiques et environnementales, les conflits armés, l'insécurité, la dégradation de l'environnement et la pauvreté ont constitué des causes profondes des migrations de masse et des déplacements forcés en Afrique. Le processus de mondialisation a également facilité la circulation des personnes dans les différentes régions d'Afrique et vers d'autres régions à l'extérieur du continent, car le nombre de migrants continue d'augmenter. En raison de ces tendances, la migration est un problème majeur au 21ème siècle et pose des défis sociaux, économiques et politiques aux décideurs engagés dans la gestion des migrations pour l'amélioration du continent....







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top