Le site arabophone Barlamane.com a rallié les voix qui dénoncent « le double visage » et « l’hypocrisie » d’un certain nombre de politiques islamistes au Maroc, notamment ceux du PJD.

Parmi ces « grandes gueules » du parti de la Lampe, la députée voilée Maelainine qui a été apparemment photographié en train de danser les cheveux en l’air non loin du Moulin Rouge à Paris.

Voilà ce que pense Barlamane.com de ce fait divers néanmoins hautement politique et instructif :


[« Le voile a finalement été levé sur la photo de la parlementaire du Parti justice et développement (PJD) Amina Maelainine dansant dans le quartier chaud de Paris qui abrite le célèbre cabaret du Moulin Rouge et autres bars et boîtes de nuits.

La députée du PJD, un parti qui ne cesse de rappeler à qui veut l’entendre son “référentiel religieux” et “l’attachement” de ses dirigeants aux préceptes d’Ibn Taymia, a ainsi été vue dans ce quartier que peu de personnes osent dire avoir visité lors d’un de leurs séjours dans la ville des lumières.

La question est de savoir à qui devons-nous désormais avoir affaire, est-ce à la députée qui danse en un moment d’extase dans ce quartier parisien que fréquentent les jeunes à la recherche de la débauche et de la nudité surtout lorsqu’on s’est habitué à ses discours et à ses leçons matière de politique, de fiqh et de religion ?

Ou bien, devons-nous traiter avec la parlementaire Maelainine qui a pris l’habitude de se rendre à l’étranger aux frais du contribuable marocain ? Ou encore avec la militante d’un parti marocain dont les dirigeants ont jeté leurs masques religieux pour porter ceux de l’hypocrisie comme ses fqihs et leaders surpris en flagrant délit d’adultère près de la plage ?

Nous ne savons plus à qui on a affaire.
Nous ne sommes pas sous le choc ou surpris tant que les dirigeants du PJD nous ont déjà gâtés de situations similaires dont Choubani, Yatim, Bahmad, la fqih Fatna et la liste est encore longue jusqu’à ce qu’ Amina Maelainine à la langue longue nous révèle ses deux visages.

Sans trop ennuyer le lecteur, nous lui laisserons la liberté de méditer sur la photo de la députée musulmane pudique au Maroc et dansante et impudique à Paris.

Merci pour ce cadeau de fin d’année au peuple marocain, sachez que nous soutenons les libertés individuelles et la modération dans la pensée et les attitudes, mais que nous ne serons jamais complaisants envers les hypocrites qui usent de la tromperie et du leurre, car Dieu a dit à leur sujet dans Sourate Al Baqara :

“Et quand on leur dit: Ne semez pas la corruption sur la terre, ils disent: Au contraire nous ne sommes que des réformateurs. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte”.]



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top