La nouvelle corniche de Rabat (Maroc) flambant neuve est interdite aux personnes à mobilité réduite. Ni les responsables de ce projet touristique, ni les architectes qui ont conçu l’ouvrage et pas plus les politiques de la ville n’ont pensé, un seul instant, aux personnes ayant un handicap de mobilité. 

Faut-il encore faire appel à une ire royale pour que ces fonctionnaires se mettent au travail. Et qu’en est-il des milliers de projets faits à la va-vite sans études sérieuses préalables et qui coûtent cher à la communauté : jardins et bâtiments publics, autoroutes, infrastructures lourdes et même des projets qui n’ont jamais aboutis ! 

La vidéo de Sara, ci-dessous, lancée sur les réseaux sociaux en est un exemple de ces projets irréfléchis !






1 commentaires:

  1. Loin de moi l’idée d’une quelconque volonté de tirer sur l’ambulance des autres,Mais à vrai dire il est grand temps de dénoncer ce genre de gaffes commises par des novices accrédités par des individus pleins aux as sans scrupules qui choisissent à qui mettre le pied à l’étrier passant toujours par des mêmes cabales via des pots-de-vin pour piloter les projets de haut vol.Des pas de clerc de ce genre nuisent non seulement à la réputation de nos architectes dont la compétence est certaine,mais aussi à l’économie du pays de façon générale.Il est quand même temps de stopper toutes ces méthodes archaïques et ubuesques d’intercessions subreptices qui visent à pistonner quelques-uns au détriment de tout le monde pour le pilotage des projets de ce genre qui requiert d’habitude un savoir subtile de se projeter dans l’avenir et prévoir tous les détails à l’avance.Ergo,c'est vraiment dommage de fermer aussi les yeux sur ce genre de cochonneries alors que des architectes de grande renommée restent cloués à leurs sièges dans leurs bureaux noyés dans le désœuvrement.

    RépondreSupprimer

 
Top