Amina Lamrini et Jamal Eddine Ennaji cèdent leur poste à Latifa Akharbach et à Benaissa Asloune. Ces deux derniers ont été désignés par le roi Mohammed VI pour diriger la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle) en tant que Présidente et Directeur général de la communication. 

Narjiss Rghay, Jaaafar Kansoussi, Ali Bakkali Hassani, Abdelkader Chaoui, Fatima Baroudi, Khalili El Alami Idriss, Badia Radi et Mohamed El Maâzouz ont été également nommés membres du Conseil supérieur de la HACA. 

La nouvelle Présidente est doctorante en sciences de l’information. Latifa Akharbach a enseigné et dans le domaine de la communication, elle était directrice de l’ISIC entre 2003 et 2007, puis a été nommée directrice de la radio nationale marocaine. De 2007 à fin 2011, elle a occupé le poste de secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération avant d’être nommée ambassadeur en Bulgarie, puis en Tunisie. 

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle a été instituée par Dahir en août 2002. Il s'agit d'une institution qui présente les garanties d'impartialité, de neutralité et d'autorité morale, technique et juridique pour réguler le secteur de la communication audiovisuelle, public et privé. Sa mission première est de veiller au respect des principes du pluralisme, de la diversité et de la liberté d'expression dans le secteur de la communication audiovisuelle, dans le respect des valeurs civilisationnelles fondamentales et des lois du Royaume. La HACA traduit la volonté du Maroc de développer l'option démocratique à travers la consécration du pluralisme et la garantie de l'exercice de la liberté d'expression et d'opinion, dans un esprit de responsabilité et la suppression du monopole de l'Etat en matière de radio et de télévision visant à moderniser le secteur public audiovisuel, à favoriser la création d'entreprises privées de radio et de télévision dans un cadre normatif et institutionnel. 

Wakeupinfo



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top