Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et son amie norvégienne, Maren Ueland, 28 ans, étaient arrivées au Maroc pour un séjour d'un mois.

Elles envisageaient d'escalader les 4167 mètres du plus haut sommet d'Afrique du nord qu'est le Toubkal.

Dans leur bivouac dressé du côté d'Imlil, l'une des plus paisibles contrées du Haouz, leur belle et innocente fraîcheur a croisé la plus morbide des laideurs.

Imlil est un site paradisiaque où l'on se croirait en Suisse ou non loin du Danube. Il est fréquenté et même peuplé d'une forte communauté étrangère, notamment britannique.

Recommandé par les pneumologues en raison de la pureté de son air et la clémence de son climat, ce beau terroir n'a jamais connu pareille horreur. Et pour cause : ses habitants comptent parmi les plus pacifiques et les plus hospitaliers du Maroc.

Les terroristes barbares ont donc affreusement assassiné TOUT A LA FOIS les jeunes scandinaves, la beauté d'un site paradisiaque et la réputation d'une région touristique paisible. Sans compter celle du Maroc tout entier.

L'enquête dira l'extraction réelle des criminels et j'espère ardemment qu'ils n'appartiennent pas à ce bout de paradis où j'ai l'habitude de séjourner à chacune de mes escapades au Maroc !

Que les pires malédictions célestes et terrestres s'abattent sur les criminels qui ont égorgé cette si belle candeur, aliéné le gagne-pain des milliers d'habitants qui vivent d'un tourisme rural de plus en plus florissant et administré une sacrée volée à la réputation d'un pays où le tourisme fait office d'oxygène vital !

Abdessamad Mouhieddine
Journaliste

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top