Une délégation marocaine est à Genève pour participer durant deux jours à une table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara marocain. Cette participation fait suite à l'invitation de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, M. Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre 2018, au Maroc, à l'Algérie, au "polisario" et à la Mauritanie.


Charles Saint-Prot, directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques (OEG), analyse sur la radio internationale Medi 1, l’ouverture de la table-ronde de Genève sur le conflit du Sahara marocain et souligne que seul le plan marocain est susceptible de mettre un terme à un conflit artificiel. 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top