6 minutes pour comprendre comment le rapport supplémentaire du GIEC d’octobre 2018 en vue de la Cop 24 engage les Etats vers la bio-industrie et légitime ainsi le virage vers la géo-ingénierie. 


Cop 24 en route vers la Bio industrie ? 
Devant l’incapacité à réduire les émissions à effet de serre et profitant de la peur générée par les rapports du GIEC certains scientifiques (souvent de mèches avec les industries pétrolières) ressortent des tiroirs des projets farfelus mais qui gagnent du terrain et qui visent à contenir le réchauffement climatique en refroidissant la Terre artificiellement. Deux projets sont envisagés : injecter des millions de tonnes de dioxyde de souffre dans l’air pour bloquer les rayons du soleil ; déverser 1000 milliards de tonnes de minerai dans les océans pour engloutir du CO2. 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top