A l'occasion du lancement de la première session de la troisième année législative de la 10ème législature, le Roi du Maroc a prononcé devant les représentants de la Nation, Députés et Conseillers confondus, un discours dans lequel le Souverain marocain a appelé à une mobilisation générale de toutes les forces vives du Maroc pour réduire le fossé des inégalités sociales.​

Le Roi Mohammed VI a, ainsi, insisté sur le poids de la responsabilité qui incombe aux représentants de la Nation en cette période charnière que traverse le pays, les appelant à revoir de fond en comble leur méthodologie de travail de manière à contribuer collectivement, au-delà du prisme partisan, dans un esprit de solidarité et de cohésion, à la dynamique générale de réforme que connaît le Royaume du Maroc.​

Rappelant que le Maroc a besoin de réels patriotes, pétris de grandes valeurs d'altruisme et de déni de soi, pour rassembler les Marocains et non les diviser, le Roi du Maroc a appelé à "la simplification des procédures susceptibles d’encourager les différentes formes de dons, d’actions bénévoles et d’œuvres caritatives" et au soutien des initiatives sociales et entreprises citoyennes.​

Poursuivant Son discours, le Souverain marocain a indiqué que de multiples domaines peuvent contribuer à créer un plus grand nombre d’opportunités d’emploi puis de dévoiler à cet effet une véritable feuille de route dont le pivot est la formation professionnelle tout en évoquant la nécessité de mettre en place "de nouvelles passerelles entre la formation professionnelle et l’enseignement général en veillant à les articuler dans le cadre d’un système harmonisé et cohérent, où formations théoriques et stages pratiques en entreprise se complètent et s’équilibrent".​

Pour le Roi du Maroc, le secteur agricole se doit d'être un pourvoyeur d’emplois plus performant et un instrument plus efficace pour assurer de meilleures conditions de vie et d’établissement en milieu rural.​

C'est pourquoi, le Souverain marocain a appelé à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural et d'ajouter : "Notre finalité est de favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole, d’en consolider l’ossature pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique, à l’image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu".​

Aussi, le Roi Mohammed VI a t'il appelé à un renforcement et à une facilitation de l'accès aux investisseurs au foncier, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises. Cette mesure, outre le relèvement des niveaux de production et de rentabilité, est de nature à favoriser la création d’emplois, à préserver la vocation agricole des terres concernées.​

Point d'orgue de cette feuille de route, l'annonce par le Roi du Maroc de la mobilisation à cet effet de "pas moins d’un million d’hectares supplémentaires de ces terres".​

De plus, dans son Discours du 12 octobre 2018 marquant l'ouverture de la session parlementaire, le Souverain marocain est revenu tant sur le bien-fondé du service militaire que sur les populations qui en seront la cible.​

Pour le Roi Mohammed VI, le service militaire, tout comme les réformes actuellement en cours, celles de l’enseignement et de la formation professionnelle, participent à un seul et même objectif: améliorer les conditions de vie des citoyens en général et des jeunes en particulier et les mettre dans la capacité de servir le pays.​

"En effet, le service militaire renforce le sentiment d’appartenance nationale. Il permet aussi de bénéficier d’une formation et d’un entraînement qui offrent des opportunités d’insertion socio-professionnelle aux conscrits capables de faire valoir leurs compétences, leur sens de l’engagement et des responsabilités", a expliqué le Souverain marocain.​

Une chose est sûre : nul parmi les populations visées n’y échappera et la mesure vaut pour toutes et tous les concerné(e)s, sans distinction. "A cet égard, il faut souligner que tous les Marocains concernés par le service militaire, sans exception, sont égaux en la matière et ce, indépendamment de leur classe sociale, de leurs diplômes et de leur niveau d’instruction", a souligné le Roi du Maroc.​

Enfin, le Roi du Maroc a affirmé que "l’attentisme et les calculs étriqués ne sont guère permis" car le Maroc doit s’affirmer comme un pays d’opportunités et non d’opportunistes. Quel qu’il soit, chaque citoyen marocain doit jouir des mêmes chances pour servir son pays et être sur un pied d’égalité avec ses compatriotes pour tirer profit des richesses nationales et des occasions d’épanouissement et d’ascension sociale, a souligné le Souverain marocain, en appelant les "hommes d'Etat" à assumer avec abnégation les responsabilités qui leur incombent.​

Le Roi du Maroc a appelé, au final les Représentants de la Nation d'être à la hauteur des enjeux actuels en manifestant un patriotisme sincère, une réelle volonté de mobilisation générale et un souci constant de placer les intérêts de la Patrie marocaine et des citoyens au-dessus de toute considération.​

Farid Mnebhi

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top