L’Indonésie a été frappée vendredi par un violent séisme de 7.5 sur l'échelle de Richter. La violence du tremblement de terre a déclenché un tsunami submergeant la ville de Palu. 

Un premier bilan provisoire fait état, dans la ville de Palu seulement, de 384 morts et 350 blessés mais des dizaines, voire des centaines de victimes pourraient toujours être sous les décombres. D’autres secteurs des îles ont également été inondés. 

Le bilan pourrait être encore plus lourd. "A Palu, il y a des bâtiments, des maisons, qui ont été détruites, des hôtels, des hôpitaux", a prévenu samedi l'agence de gestion des catastrophes. "Nous pensons que des dizaines ou des centaines (de victimes) n'ont pas encore été dégagées des décombres. Le principal centre commercial de Palu s'est effondré". "L'hôtel Rua-Rua s'est affaissé, il avait 80 chambres dont 76 étaient occupées", a détaillé le porte-parole de l'agence. 


Des centaines de personnes s'étaient rassemblées sur la plage pour la célébration de l'anniversaire de la ville et beaucoup sont portées disparues. "De nombreux corps ont été retrouvés le long du littoral à cause du tsunami, mais le nombre est encore inconnu", ajoutent les autorités locales. 

L'institut météorologique et de géophysique indonésien a lancé une alerte au tsunami et l'a levée après 34 minutes plus tard. Beaucoup le lui reprochent, mais les autorités assurent que les vagues ont déferlé avant la levée de l'alerte. Le séisme et le tsunami ont provoqué une panne d'électricité qui empêche les communications et complique la coordination des secours.

Ce séisme de 7,5 est d'une magnitude plus importante que la série de tremblements de terre qui ont fait plus de 500 morts et environ 1.500 blessés en août dernier sur l'île indonésienne de Lombok. 


A. Colin



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top