D’après une étude publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science les personnes qui utilisent des jurons sont considérées comme plus honnêtes. (Putain de merde, je l'ai toujours dit ! Rachid Achemlal)

Le juron est extériorisé par un langage inapproprié et vulgaire corroboré par un mélange d’émotion, de colère et de frustration. Par ailleurs, Selon la science et certaines études, le fait de jurer est bon pour l’être humain. Il a été prouvé que ceux qui jurent, en plus d’être honnêtes, sont plus heureux, en bonne santé mais aussi intelligents.

En jurant, nous ne communiquons pas seulement le sens d’une phrase, mais aussi notre réponse émotionnelle. Le fait de jurer nous permet également d’exprimer la colère, le dégoût ou la douleur, ou d’indiquer à quelqu’un de se rétracter, sans avoir recours à la violence physique. Une étude indique qu’au cours d’une dispute, l’utilisation du blasphème peut mener à une plus grande efficacité et à une plus grande persuasion !

Etude sur les jurons
Des études ont démontré que ceux qui jurent ont des niveaux d’intégrité plus élevés et peuvent, à leur tour, être des gens beaucoup plus honnêtes. A cet effet, David Stillwell de l’Université de Cambridge, estime que la liaison entre le juron et l’honnêteté est délicate. Une personne qui jure est souvent mal vue. Cependant, elle ne filtre pas son langage ni son point de vue pour être mieux considérée. Elle est franche et honnête. D’ailleurs, Les chercheurs ont désigné certains politiciens, comme adeptes de jurons et qui n’hésitent pas à les utiliser pour exprimer leurs points de vue.
Comment a été faite cette étude ?

L’étude a concerné un certain nombre de participants qui ont répondu à des questions relatives à l’utilisation des jurons et au contexte dans lequel ils le faisaient. Ensuite ces participants ont été évalués sur leur tendance à mentir. Il s’est avéré que les personnes qui utilisent le plus de jurons étaient les plus honnêtes et moins susceptibles de mentir. Dans un deuxième temps, l’analyse a été portée sur les commentaires des utilisateurs de Facebook et a déduit que les personnes qui utilisent des pronoms « je » et « moi » associés à des jurons, ont tendance à être plus honnêtes. 

Relation entre les jurons et notre QI
Par ailleurs, Il a été démontré, que le fait de jurer peut être lié à un QI plus élevé. Généralement, le fait d’utiliser de gros mots est considéré comme un manque de richesse linguistique. Cependant, des études ont montré que le fait de jurer est un signe d’une utilisation intelligente de la langue et que c’est un moyen de communiquer avec un maximum d’efficacité. Ainsi, l’utilisation à plus grande échelle d’expressions vulgaires atteste plutôt d’un langage développé et non du contraire.

L’effet des jurons sur notre bien-être 

Sur l’humeur
Selon les recherches, le fait de prononcer des jurons de temps en temps peut améliorer notre humeur. Ainsi, jurer peut libérer des endorphines, comme l’exercice et peut améliorer notre humeur en général. Il n’y a rien de mieux que de laisser sortir quelques gros mots, après une journée harassante et stressante ou lors de circonstances particulièrement angoissantes.
Sur l’endurance

Selon l’étude présentée par le Dr Richard Stephens, spécialiste britannique en psychobiologie, des personnes ayant proféré des jurons lors d’un exercice physique ont démontré plus de force et d’endurance que celles qui ont répété des mots neutres. 

Sur la douleur
Il a été démontré que le juron est une réponse émotionnelle à une situation de stress et qui libère de l’adrénaline agissant comme un analgésique pour soulager la douleur émotionnelle. Il a aussi été prouvé, selon le psycho-biologiste, que le fait d’user de mots violents permet d’augmenter son rythme cardiaque ainsi que sa résistance à la douleur physique.


Ainsi, le fait de dire des choses outrageuses peut être considéré comme un acte d’authenticité, ou d’intelligence et peut améliorer notre bien-être. Il est même indéniable que cela soulage considérablement et procure un certain plaisir mais à condition de l’utiliser à bon escient en évitant les dérives et les situations conflictuelles dangereuses.

Morgane B




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top