La Chine a procédé aux essais d’un prototype de radar quantique qui pourrait être utilisé pour contrer les attaques de missiles ou pour explorer l’espace.

Les essais d’un prototype de radar qui s’appuie sur l’intrication quantique ont commencé en Chine, a affirmé mardi la version en ligne du journal China Daily.

«Le radar a été conçu par l’Institut des technologies électroniques de Nankin, dans la province du Jiangsu. Il peut détecter et surveiller des cibles à une distance de plus de 100 km. Le radar est à l’étape des tests, il représente un prototype destiné à montrer ses futures performances», a indiqué le journal se référant à un chef de laboratoire de l’Institut de Nankin, Sun Jun.

Selon le responsable, les versions suivantes du radar seront encore mieux adaptées à la détection des cibles ayant une faible signature radar.

«La plupart des radars existants ne peuvent pas détecter les avions furtifs qui sont construits de matériaux absorbant les ondes radio et ont un profil aérodynamique furtif», a-t-il précisé.

Quant au nouveau radar, il émet des particules subatomiques au lieu des ondes électromagnétiques et peut donc «voir» les avions furtifs et ne se laisse pas leurrer par des dispositifs ennemis.

Le principe de fonctionnement du radar innovant consiste à d’abord «scinder» des photons, qui resteront liés du fait des propriétés de la physique quantique. Un groupe de photons est transmis par micro-ondes dans l’atmosphère. S’il rencontre un obstacle, les photons génèrent des impulsions qui changent les paramètres de l’autre groupe de photons, non envoyés (vitesse, état de polarisation, etc.). L’étude de ce deuxième groupe de photons permet d’effectuer des détections.

«Le radar quantique est fiable, précis et peut fonctionner dans un environnement électromagnétique complexe. Il est également hautement mobile, ce qui permettra de l’installer sur un large éventail de vecteurs», a déclaré le chercheur.

Selon le China Daily, le nouveau radar quantique peut être utilisé dans les systèmes de la défense antimissile, ainsi que pour explorer l’espace.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top