"Pourquoi le PJD a-t-il cédé sur la question de la participation des Marocains résidant à l'étranger (MRE) dans la vie politique du pays ?". Une question posée à Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement et SG du PJD (Parti islamiste), lors du colloque organisé aujourd'hui par la commission des MRE du parti. 

Pour Benkirane, la décision politique n’est pas un exercice mathématique, et il faut tenir compte des contraintes. 
«Oui, nous étions pour cette participation, mais lorsque nous avons accédé à la responsabilité, nous nous sommes retrouvés face à une nouvelle réalité avec des contraintes à gérer et sur lesquelles je ne vais pas m’étaler», indique le SG du PJD. 
Les mécontents ont d’autres choix, par exemple quitter le gouvernement et revenir à l’opposition ou retourner s’occuper de leur petite famille.

N.E.A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top