Le site d’information « Telquel » révèle que le principal partenaire chinois « Haité », du projet de la « Cité Mohammed VI Tanger Tech », annoncée en grande pompe en 2017, se serait retiré. 

Le partenaire « Haité » ne figure plus dans le tour de table de la société d’aménagement créée pour porter la réalisation et l’exécution du projet de la cité. Ce qui complique la donne, c’est que le groupe chinois n’aurait pas les compétences ni les moyens pour porter un tel projet et n’aurait pas eu « le feu vert » de son gouvernement ! 

S’appuyant sur les documents constitutifs de la société, déposés au greffe du Tribunal de commerce de Casablanca, l’hebdomadaire avance que seuls les deux marocains : BMCE Bank et la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma font partie du tour de la Société d’Aménagement Tanger Tech (SA-TT). 

Le Desk fut le premier organe de presse à mettre en doute la fiabilité du groupe chinois, sans susciter pour autant la moindre réaction des parties prenantes aussi bien privées que publiques. Par la suite, c’est TelQuel qui a révélé la désertion des porteurs du projet de la cité tangéroise. Pour rassurer, on indique que les responsables seraient à la cherche de nouveaux investisseurs chinois !




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top