La presse sud-africaine est en émoi après la disparition d’un ex-policier, coauteur d’une enquête, qui venait d’être publiée, sur un réseau pédophile mis en place par de hauts dignitaires du régime de l’apartheid. Dans les années 1980, des garçons auraient été emmenés sur une île pour servir d’esclaves sexuels.

La mort de Mark Minnie, 58 ans, a causé la stupéfaction en Afrique du Sud. Sa dépouille a été retrouvée lundi 13 août au soir, à proximité de la ferme d’un de ses amis. La police sud-africaine a confirmé qu’une lettre d’adieu et une arme à feu avaient été retrouvées près du corps qui portait une blessure par balle à la tête.


Mais si les autorités ont rapidement écarté la piste criminelle, les proches de Mark Minnie sont persuadés du contraire. Il faut dire que “ces événements font écho au livre The Lost Boys of Bird Island (“Les garçons perdus de Bird Island”, non traduit en français), que Mark Minnie a coécrit et qui venait d’être publié” le 5 août, souligne le site d’informations sud-africain Daily Maverick.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top