Après une tournée européenne, le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a mis le cap sur les Etats-Unis dans ce qui s'apparente à une campagne électorale avant l'heure. Saâd Eddine El Otmani s'emploie à rassurer les interlocuteurs étrangers en même temps qu'il s'attire la sympathie d'électeurs potentiels.

Cœur de cible lors de ce périple dans le pays de l'oncle Sam : les membres de la communauté marocaine, établis aux Etats-Unis. 

M. El Otmani les appellent à "s'organiser et à initier une réflexion quant à leur participation aux élections législatives de 2007, conformément à la Haute décision Royale accordant aux MRE le droit de se porter candidats et de voter aux prochaines échéances électorales". Le SG du PJD n'invente rien à ce propos, il s'inscrit dans la même démarche que nombre de dirigeants de la classe politique qui ont multiplié les déplacements à l'étranger dans le but de recruter les candidats potentiels parmi une population qui dispose désormais d'un quota honorable de représentativité au sein des instances élues. 

Sâad Eddine El Otmani invite ainsi les MRE à s'inscrire sur les listes électorales auprès des services consulaires et à tenir des réunions dans le cadre d'associations de la société civile pour débattre des questions d'ordre organisationnel, technique et logistique, relatives à leur participation aux prochaines élections.

Les Marocains établis à l'étranger sont invités, dans ce cadre, à soumettre des propositions pratiques aux missions diplomatiques et aux responsables marocains, a indiqué le secrétaire général du PJD, qui s'exprimait lors d'une rencontre tenue dimanche à Alexandrie (Virginie) avec les membres de la communauté marocaine établie dans la région de Washington.

Le message se fait tour à tour pragmatique et charmeur. Les MRE ont un grand rôle à jouer sur les plans politique, économique et social en vue de promouvoir le Maroc, un pays "au potentiel énorme et aux perspectives prometteuses", en apportant leur culture démocratique, leur savoir-faire professionnel et en investissant leurs capitaux, a-t-il dit lors de cette rencontre organisée à l'initiative de l'Association maroco-américaine de l'Amérique du Nord (AMANA).

Les membres de la communauté marocaine sont, par ailleurs, appelés à défendre les intérêts supérieurs de leur pays d'origine notamment la marocanité du Sahara. El Otmani s'adresse directement aux Marocains naturalisés Américains en les incitant à n'épargner aucun effort pour sensibiliser les membres du Congrès et l'opinion publique américains quant à la justesse de la cause nationale et au droit du Royaume de parachever son intégrité territoriale.

L'Initiative Royale d'accorder une large autonomie au Sahara dans le cadre de la politique de régionalisation constitue "l'unique solution" à la question du Sahara, a-t-il affirmé, ajoutant que la proposition marocaine a trouvé un écho favorable auprès des milieux diplomatiques internationaux.

M. El Otmani a, d'autre part, passé en revue les grands chantiers de réformes que connaît le Maroc dans les domaines social, économique et politique, soulignant que le Royaume, qui vit une "révolution pacifique", constitue un modèle en matière de démocratisation et d'ouverture.

Sâad Eddine El Otmani s'est également employé à calmer les craintes possibles de ses interlocuteurs, en particulier étrangers. Il a ainsi indiqué que le PJD, partant du référentiel islamique et de l'attachement au régime de monarchie constitutionnelle, œuvre à la construction d'un "Maroc moderne, démocratique et prospère" en militant pour des réformes en profondeur dans tous les domaines social, économique et politique.

Il a insisté, à ce propos, sur l'effort du parti visant à promouvoir des réformes structurelles afin d'assurer le progrès du pays, mettant l'accent sur la moralisation, la modernisation et la dynamisation de l'administration et de la justice et sur l'amélioration de la qualité de l'enseignement et de son adaptation aux exigences du marché de l'emploi.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top