Au moins 287 personnes ont été blessées dimanche dans le sud et l’ouest de l’Iran dans une série de tremblements de terre, selon un nouveau bilan.

Plusieurs secousses telluriques se sont produites dimanche matin dans les parties sud et ouest de l'Iran, faisant au moins 287 blessés rien que dans la province du Kermanshah, a annoncé l'agence iranienne Tasnim se référant au gouverneur de la province.

Le département iranien pour les Situations d'urgence avait antérieurement parlé de 146 blessés dans les tremblements de terre de dimanche.

D'après le gouverneur de la province du Kermanshah, les séismes ont touché 43 villages: 101 maisons ont été complètement détruites et plus de 800 maisons gravement endommagées.

Selon le chef du service médical d'urgence, Pirhossein Kolivand, 21 personnes ont été hospitalisées.

Deux tremblements de terre ont été enregistrés dimanche près de la ville de Lar, dans la province côtière du Hormozgân (sud), après 05h00 UTC, d'après l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS). La plus forte secousse était de magnitude 5,4. Son hypocentre est situé à 10 km de profondeur.

D'après l'agence iranienne ISNA, ce séisme a notamment touché la ville de Ruydar, à 940 km de Téhéran.​

Un autre séisme, de magnitude 5,9, a frappé la partie rurale de la province du Kermanshah (ouest), à 10h07 UTC. L'USGS précise que son foyer se trouvait à 5,7 km de profondeur.

Selon l'AFP, ce fort tremblement de terre a été ressenti en Irak voisin.

L'agence iranienne IRNA, qui cite le Centre sismologique iranien de l'Institut de géophysique auprès de l'université de Téhéran a indiqué que le séisme de magnitude 5,9 s'était produit à 14h45 heure locale (10h15 UTC).

Des hélicoptères survolent la région montagneuse du Kermanshah, 15 équipes de sauveteurs ont été envoyées dans la zone sinistrée, a annoncé le chef du service médical d'urgence, Pirhossein Kolivand.

L'Iran se situe sur des lignes de failles importantes et les tremblements de terre y sont fréquents. Un séisme de magnitude 7,2 a frappé l'ouest de l'Iran en novembre 2017, faisant plus de 600 morts. En 2003, un séisme de magnitude 6,6 a rasé la ville historique de Bam, tuant 26.000 personnes.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top