VICTOIRE !!! Après avoir été acquitté pour avoir traité le Premier Ministre socialiste Elio Di Rupo de pédophile, je viens, cet après-midi, d’être de nouveau acquitté pour les faits de rébellion que la police locale de Mons me reprochait !

Le Tribunal correctionnel de Mons a estimé que la police locale montoise (dirigée par Elio Di Rupo, Bourgmestre de Mons) n’avait pas le droit de m’arrêter pour me jeter au cachot pendant 10 heures !

À l’époque des faits en mars 2014,la police avait justifié mon arrestation en indiquant que j’avais refusé de subir un contrôle d’identité alors que nous distribuions des tracts sans autorisation. Le tribunal n’a pas suivi !!! Non, il ne fallait pas d’autorisation communale pour récolter des signatures ou même distribuer des tracts en période électorale. Non, je n’ai pas commis de rébellion puisque le contrôle d’identité mais aussi mon arrestation étaient illégaux puisque rien ne justifiait ce contrôle et que je bénéficiais en outre de l’immunité parlementaire.

Non, la police locale de Mons n’a pas subi le moindre préjudice !
La seule victime ce jour-là, c’était bien moi ! Victime de la politisation de la police locale mais aussi de la violence des policiers qui voulaient vraiment m’humilier et me donner une leçon pour avoir osé dénoncer le comportement abject de leur chef Elio Di Rupo. Pas étonnant que cet individu soit protégé depuis des années...

Bref, tout cela fait désormais partie du passé !
Ce procès fut une nouvelle perte de temps mais heureusement pas d’argent. Je suis heureux d’avoir pu me défendre seul et d’avoir gagné ! Il n’était vraiment pas garanti que la Justice montoise désavoue la police locale. C’est chose faite et j’en suis particulièrement heureux ! Comme quoi, malgré les injustices, il y a encore une justice indépendante dans ce pays.

Quand la police crée le désordre et viole la loi, reste à la Justice de réparer les choses. C’est chose faite avec ce jugement courageux !

Laurent Louis
Député Belge





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top