Plusieurs banques françaises sont accusées de financer la colonisation en Palestine occupée.

Se référant à un rapport publié par la Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme (FIDH), l’agence de presse turque Anadolu lève le voile sur les liens entre des banques et assurances françaises et israéliennes pour le développement des colonies en Palestine occupée.

De même, une étude menée par certains ONG et syndicats français dont Association France Palestine Solidarité, CCFD, Fair Finance France, Solidaires, Confédération Générale du Travail et Al-Haq, révèle l’existence des liens financiers entre les entités israéliennes et les groupes français BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et sa filiale LCL, BPCE et sa filiale Natixis, et, enfin, AXA.

L’enquête ajoute que les sociétés françaises susmentionnée gèrent des participations financières ou détiennent des actions, de manière directe ou indirecte, dans des banques ou entreprises actives dans le domaine de la colonisation.

Par ailleurs, les banques et compagnie d’assurance françaises sont accusées de contribuer au financement des projets d’entreprises directement impliquées dans la colonisation.

La communauté internationale juge illégitimes les activités de colonisation israéliennes qui pourtant se poursuivent depuis une cinquantaine d’années.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top