Des avions de la coalition internationale contre le groupe armé État islamique (EI) dirigée par les États-Unis ont bombardé des positions de l'armée syrienne dans l'est de la Syrie. Cela a provoqué des morts et des blessés, ont annoncé lundi les médias locaux.

Les bombardements ont eu lieu à Al-Harra, au sud-est d'Abou Kamal, précisent les médias qui citent une source militaire.

L'armée américaine a nié avoir frappé dans ce secteur.

Un commandant de l'alliance militaire qui soutient le président syrien Bachar Al-Assad a également déclaré à Reuters que des drones, « probablement américains », avaient bombardé des positions de groupes irakiens entre Abou Kamal et Tanf ainsi que des positions militaires syriennes.

La coalition dirigée par les États-Unis soutient une alliance de milices arabes syriennes et kurdes combattant l'EI au nord-est d'Abou Kamal.

L'armée syrienne, avec des milices soutenues par l'Iran, dont le Hezbollah libanais, et des groupes irakiens, a chassé l'EI d'Abou Kamal et de ses environs l'année dernière. Depuis, les djihadistes organisent des attaques dans la région.

Les forces américaines sont également basées à Tanf, au sud-ouest d'Abou Kamal, dans le désert syrien, près des frontières de l'Irak et de la Jordanie.

La semaine dernière, Bachar Al-Assad a déclaré qu'il considérait les États-Unis comme une puissance occupante en Syrie et que sa position était de « soutenir tout acte de résistance, que ce soit contre les terroristes ou contre les forces d'occupation, quelle que soit leur nationalité ».





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top