Nous Aimons le Maroc, Nous travaillons au Maroc, respectez nos droits humains et socio-économiques !

La classe ouvrière dans le monde célèbre le 1 mai, la journée mondiale du travail. L'Organisation démocratique des travailleurs Immigrés au Maroc comme faisant partie intégrante de la classe ouvrière marocain, menée par l'Organisation démocratique du travail commémore le 1er mai 2013 après une année de son existence en tant que première et Unique syndicat au Maroc et sur le continent africain et les pays du Maghreb et le monde arabe qui encadre les travailleurs migrants.

En effet, des milliers de travailleurs, travailleuses immigrés, exilés et sans papiers, toutes catégories sociaux-professionnelles confondues contribuent pour le développement du Maroc. Parmi lesquels des ouvriers de chantiers, des boulangers, Enseignants, Médecins et autres qui participent tant soit peu à l’économie du Royaume. Mais leurs conditions de vie et du travail sont souvent précaires et d’autres souffrent toujours de Marcel difficultés d’intégration et de régularisation. Et ce malgré les espoirs donnés par la nouvelle constitution et le changement du gouvernement issu de la première élection après la réforme constitutionnelle.

Aujourd’hui, la situation des migrants au Maroc reste marquée par la continuité… Des milliers de migrants vivent dans des conditions lamentables et inhumaines Plusieurs cas de violations des droits humains à l’encontre des personnes migrantes sont constatés : des licenciements abusifs, le refus de donner des autorisations de travail, l’exploitation des femmes migrantes travailleuses domestiques,… sont signalés. des centaines de migrants sont arrêtés et reconduits aux frontières algériennes et mauritaniennes …, Les tentatives de passage à l’autre rive de la méditerranée se solde généralement par des morts. 

l’Organisation Démocratique des Travailleurs Immigrés au Maroc (Odt), appel tous ses adhérents, travailleurs et travailleuses immigrés, dans les différents secteurs professionnels, Ainsi que ces Alliés dans la lutte du respect des droits socio-économiques et culturels des migrants au Maroc : ( ALEC-MA, LA VOIX DES FEMMES, REMOFIME, COCAM, CMSM … et les associations communautaires, étudiant(e)s étrangers, sympathisant(e)s …), à se mobiliser pour sortir en masse pour une nouvelle fois pour fêter cet événement international et exprimer de vive voix nos doléances et nos attentes du gouvernement et des autorités compétentes marocaines ; et réaffirmer nos revendications Sous le slogan : « Nous Aussi, Nous Avons des Droits »:
  • Nous voulons La régularisation collective ; parce que nous sommes plusieurs milliers à travailler et à vivre au Maroc depuis de nombreuses années. Sans le visa de travail nous sommes à la merci de l’exploitation et démunis de la protection sociale ;
  • Nous voulons un moratoire immédiat contre les expulsions massives et/ou individuelles et le respect de nos droits fondamentaux ;
  • Nous voulons que nos enfants, nos femmes enceintes, et nos malades soient soignés comme tout être humain et que nous puissions être pris en compte dans le programme RAMED ainsi que le droit à la scolarisation de nos enfants ; 
  • Nous appelons, solennellement, à tous les épris (e) de justice et les démocrates du Maroc, de nos pays d’origine et partout dans le monde à soutenir notre épineuse démarche de régularisation de tous les sans-papiers au Maroc et dans tous les pays du Maghreb. 
  • Nous exhortons le Gouvernement Marocain à mettre en place une politique migratoire humaine qui respect les conventions internationales ratifiées.







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top