Les relations diplomatiques entre la république islamique et le royaume avaient déjà été interrompues en mars 2009 par le Maroc jusqu’en 2014. Rabat contestait que l’Iran considérait l’État du Bahreïn comme une « province iranienne ». Le Maroc apportait son plein soutien à l'unité et à l'intégrité territoriale du royaume de Bahreïn» 



Le 1er mai 2018, le Royaume a décidé de rompre à nouveau ses relations avec l’Iran. Bien sur le Maroc n’est pas insensible au dossier sur le nucléaire iranien qui fait courir une menace pour la paix dans toute la région et notamment à l’encontre des pays du Golfe arabe qui sont menacés par l’Iran 

Mais surtout, il s’avère aujourd’hui que l’Iran agit contre le Maroc par soutien au Polisario du mouvement terroriste hezbollah qui encadre le Polisario en pleine déconfiture. Des éléments du Polisario vont se former à l’activisme terroriste dans les camps du Hezbollah. Or, tout le monde sait que Le Hezbollah est l’instrument de l’Iran dans le monde arabe, son agent principal. 

Le royaume du Maroc est un État responsable qui défend son intégrité et qui est fidèle à ses alliés, c’est dans ces conditions qu’il a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran qui est un État voyou qui menace tout le monde arabe.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top