En avril dernier, des records de neige ont été enregistrés dans le Nord, le Nord-Est et le Midwest des États-Unis avec - et de façon conjointe - des vents violents et des inondations dues à la fonte des neiges qui ont laissé des centaines de milliers de personnes sans lumière et endommagé des maisons.

Certaines parties de l'Europe et de l'Asie du Nord ont également eu leur part de neige et de températures glaciales hors saison... oui, tout cela en avril, avec un printemps supposé bien entamé.


Le Moyen-Orient, le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Amérique centrale et le sud des États-Unis ont tous subi les conséquences de torrents de pluie, d'inondations et d'énormes grêlons qui y ont charrié de sérieuses difficultés. 

Alors que de nombreuses dolines ont fait leur apparition dans le monde entier, d'énormes fissures dans la terre se sont également ouvertes, alarmant de nombreuses personnes. Certains chercheurs attribuent ces fissures à la liquéfaction des couches terrestres sous la surface en raison des fortes pluies et des inondations, mais le ralentissement de la vitesse de rotation de la Terre et l'augmentation des rayons cosmiques sont aussi à prendre en compte lors de l'évaluation de cette recrudescence de l'activité géologique... La croûte terrestre semble « s'ouvrir ». 

L'activité volcanique dans l'anneau de feu est également demeurée élevée en avril et rien n'indique qu'elle s'apprête à diminuer d'intensité. 

Il faut garder à l'esprit que les phénomènes météorologiques destructeurs que nous observons dans le monde entier ont un effet néfaste significatif sur les cultures et le bétail, avec des répercussions sur l'économie mondiale qui ne se manifestent pas encore.

Source : sott.net/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top