L’Algérie a réaffirmé son soutien envers le peuple palestinien dans son droit à recouvrer sa liberté et à établir un État indépendant sur ses terres avec Qods comme capitale.

L’Algérie a réaffirmé sa position de principe de soutien au peuple palestinien dans son droit à recouvrer sa liberté et « pour lui permettre d’exercer ses droits légitimes et historiques spoliés et d’établir un État indépendant sur ses terres avec Qods comme capitale », a déclaré Fafa Benzerrouki Sid Lakhdar, présidente du Conseil national des droits de l’Homme algérien (CNDH) et présidente du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’Homme, lors d’une conférence le 12 mai 2018 à Amman, la capitale de la Jordanie, consacrée à l’état des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens.

« La cause palestinienne est primordiale pour les musulmans et les Arabes », a déclaré Mme Benzerrouki Sid Lakhdar, en soulignant que les Palestiniens ont subi depuis un siècle une série de massacres visant à altérer la composante démographique de la Palestine et à oblitérer l’identité de son peuple, notamment par la profanation de ses lieux sacrés. »

La colonisation israélienne « ne s’est pas limitée à la spoliation de la Palestine, mais a également touché, après la guerre de 1967, les terres des pays voisins, à savoir la Syrie et le Liban », a ajouté la responsable algérienne.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top