Le 16 novembre 2009, un homme est abattu d'une balle dans la tête sur la commune d'Alistro en Plaine orientale. Il s'agit d'El Hassan Msahrati, un ouvrier agricole marocain sans papier de 39 ans.

Cet homme, Antoine Albertini, alors journaliste à France 3 Corse, l'a rencontré quelques jours plus tôt lors du tournage d'une enquête sur les travailleurs clandestins. Dans son livre, aujourd'hui, il revient sur cette affaire mais surtout sur l'exploitation de milliers d'autres.

« Ce n’est pas un Cluedo. On ne cherche pas à savoir si c’est le colonel Moutarde avec un chandelier dans la bibliothèque. C’est moins cette enquête criminelle-là qui prend le dessus que le besoin de comprendre comment fonctionne ce système clos sur lui-même des invisibles sur la Plaine orientale. Et c’est là que je me dis que le sujet d’enquête est là », indique Antoine Albertini.


Prise de conscience
Le livre raconte des vies de sueur dans les exploitations agricoles. Celles d'hommes venus du Mahgreb, payés au lance-pierre. Mais lorsqu'un assassinat se produit, on change de dimension. En 2009, Grégoire Bézie a travaillé sur l'enquête avec Antoine Albertini.

« La violence quand elle s’exprime sur des heures de travail, sur des travails mal payés, sous-payés, des conditions de vie déplorables, c’est déjà une grosse violence. Mais là en plus quand on s’aperçoit que ça peut aller jusqu’au crime, on se dit que l’on franchit un pas », explique Grégoire Bézie.

Avec Les Invisibles, l'auteur n'espère pas résoudre la situation en Plaine orientale mais peut être plus simplement une prise de conscience de tout un chacun. « J’ai voulu exposer un problème, une situation et dire aux gens : ‘À côté de vous, à 6, 10, 30 kilomètres de là où vous habitez, parfois à deux pas il y a des gens qui vivent dans des taudis. Ils sont exploités, parfois battus et qui sont humiliés », continue Antoine Albertini.

Selon le journaliste, les autorités seraient réticentes à agir puisque ce système soutiendrait des pans entiers de l'économie corse. Les invisibles ne sont pas prêts de disparaître.

Antoine Albertini, journaliste à Corse Matin, publie un livre-enquête : « Les Invisibles ». Ces invisibles sont des milliers de travailleurs originaires du Maroc, salariés agricoles ou du bâtiment. Ils vivent et travaillent souvent dans des conditions désastreuses en particulier en Plaine Orientale.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top