La compétition sportive Adventure Racing World Championship est la course la plus difficile au monde avec un parcours de 700 km en pleine forêt équatoriale incluant des épreuves de résistance physique extrêmement difficiles.

Pendant cette course, le groupe Team Peak Performance fait une pause pour manger. Mikael Lindnord, le chef d’équipe, aperçoit alors un chien affamé, J’ai pensé qu’il avait faim et je lui ai donné une boulette de viande Et puis j’ai cessé de penser à lui. Puis les 4 sportifs reprennent leur course.


Après plusieurs kilomètres, ils se sentent suivis et se retournent, le chien est derrière eux. Malgré sa fatigue, le chien errant avait décidé de les suivre dans cette compétition extrême, prêt à braver la boue, le dénivelé et les rivières pour ne pas être séparé d’eux.

À cet instant, tout a changé pour le groupe de Suédois, qui s’est uni à ce chien pour former la nouvelle Team Peak Performance.Il voulait les suivre tout au long de cette aventure extrême. Ils ont bien tenté de le faire fuir pour éviter qu’il ne se blesse ou ne mette pas sa vie en danger mais rien n’y a fait.


La nouvelle équipe s’est alors entraidée, les sportifs devant quelques fois l’aider à passer certains obstacles. Mais le chien ne voulait rien lâcher. Même embourbé, il ne voulait pas rester derrière ses nouveaux maîtres. Même exténué, après avoir bu et mangé un peu, il voulait repartir et les suivre toujours plus loin.

Lors de l’épreuve finale, les organisateurs ont demandé aux Suédois de ne pas laisser le chien les suivre. L’épreuve, une descente de près de 60 kilomètres en kayak sur un torrent puissant, était trop dangereuse. C’était sans compter sur son indéfectible loyauté envers ses nouveaux maîtres. À peine étaient-ils dans l’eau avec leurs kayaks qu’il a sauté pour les rejoindre et s’est mis à nager derrière eux. Il a été accueilli à bord de leur embarcation et ce sont 5 équipiers qui ont franchi l’arrivée, après 6 jours de compétition effrénée.


Après la course, Mikael, le responsable de l’équipe, n’a pas voulu se séparer de ce chien extraordinaire et l’a adopté en le baptisant Arthur. Il a fallu d’abord lui faire consulter un vétérinaire à Quito la capitale de l’Équateur. La compétition l’avait laissé mal en point, avec de nombreuses blessures.


Soigné et après avoir reçu l’aval des autorités suédoises, Arthur a dû attendre encore 90 jours en quarantaine avant de retrouver son équipe de sport préférée. Désormais, Arthur habite en Suède avec Mikael Lindnord et vit avec une famille qui l’aime.


Mikael n’aura de cesse de raconter cette histoire et de finir par ces phrases. C’est le genre de rencontre qui ne se produit que de rares fois dans une vie. Je suis allé en Équateur pour gagner le championnat du monde; Au lieu de cela, je me suis fait un nouvel ami. C’était le destin.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top