A la suite de la 13e Assemblée Nationale Populaire tenue le 9 mars, la conférence de presse qui a suivi a donné lieu à une annonce majeure : la création d’une monnaie numérique chinoise appelée le DCEP qui aura sa propre blockchain.

Le gouverneur de la Banque Populaire de Chine est l’auteur de cette annonce. Zhou Xiaochuan est aussi celui qui a su aligner sa politique monétaire avec les directives du gouvernement central et faire de la Chine la deuxième puissance économique mondiale.

Zhou Xiaochuan – Gouverneur de la PBOC

Zhou, déjà 15 ans à son poste, est notamment connu pour sa vision d’une ouverture accrue de l’économie chinoise à l’utilisation de la technologie moderne dans ses réformes. La création d’une cryptomonnaie par la Chine n’est donc que la prochaine étape logique de la transformation numérique du pays, déjà bien entamée par la diminution importante de l’utilisation du cash et de la carte bancaire, au profit de transactions via des plateformes mobiles de transfert, Wechat et Alipay pour citer les plus importantes.

Malgré le peu d’informations sur le DCEP – Digital Currency Electronic Payment – l’annonce a révélé que la Banque Populaire de Chine se penchait déjà sur la technologie blockchain pour la création d’une monnaie depuis 2014 à travers des séminaires et par l’ouverture d’un institut de recherche dédié à la monnaie digitale (央行数字货币研究所). Le DCEP aura pour but de remplacer la monnaie fiduciaire (billets et pièces) tout étant pratique, à faible coût et sûr.

Cette annonce officielle intervient en parallèle des nouvelles régulations anti-crypto que nous avions connues antérieurement. La Chine renforce encore une fois sa volonté de « blockchain-iser » le pays, tout en abandonnant le côté décentralisé des premières cryptomonnaies comme Bitcoin ou Monero.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top