Que faire quand il n'y a plus d'espace en surface ? La région autonome chinoise a trouvé une réponse originale : construire des nano-logements de 9 mètres carré pour loger ceux qui ont des revenus modestes.


Quand il n’y a plus d’espace en surface, faut-il forcément construire des grattes-ciels ? Pour Hong Kong, la réponse est non. Asphyxiée par son manque de place, la région autonome chinoise se tourne vers ses sous-sols. Un homme a trouvé une solution de plus étonnante : "L'OPod, une nouvelle sorte d'habitation aménagée dans ce tuyau d'égout. C'est un tube classique en béton qu'on utilise dans nos villes pour évacuer les eaux et nous on transforme en appartement", explique James Law, son concepteur. Une conduite d'eau, 2,5 mètres de diamètre, transformé en 9 mètres carré habitables, avec toilette et douche. Il y a le wifi et la climatisation, une mini cuisine et ce salon, qui se transforme en chambre à coucher en un clin d’œil.

Sous une route ou entre deux immeubles
Ce n'est qu'un projet. Le prix à la location, dix fois moins cher que dans un immeuble classique, varie entre 100 et 300 euros par mois, selon le quartier. Car ces nano-logements peuvent s'empiler et combler des espaces vides, sous une route ou entre deux immeubles, tout en rendant l'habitat accessible. À peine installé, cet appartement-témoin suscite déjà la curiosité.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top