Après l’expulsion de 60 diplomates américains, le ministère russe des affaires étrangère annonce ce vendredi un nouveau volet des mesures de rétorsion à l’égard des pays occidentaux impliqués dans les sanctions dans le cadre de l’affaire Skripal.

Moscou riposte. Après les États-Unis, dont l'ambassadeur a eu le droit à un accueil en solitaire hier, le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué ce vendredi les ambassadeurs des autres pays occidentaux qui ont expulsé des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal. 

France 
Moscou va expulser quatre diplomates français qui ont une semaine pour quitter le territoire russe, a fait savoir l'ambassadrice de France en Russie, Sylvie Bermann, au quotidien Le Monde. 

Pays-Bas 
C'est l'ambassadrice hollandaise elle-même qui l'a déclaré sans attendre l'annonce officielle de la diplomatie russe. La Russie expulse deux de ses diplomates, a indiqué Renée Jones-Bos, premier pays européen à annoncer ces mesures de rétorsion. 

Royaume-Uni 
Moscou donne à Londres un mois pour réduire son personnel diplomatique jusqu'au même niveau que celui de la mission diplomatique russe au Royaume-Uni, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères. Une décision que Londres a tout de suite dit «regretter», mais qui n'a pas été une surprise, a affirmé à Sputnik une porte-parole de la diplomatie britannique. 

Canada 
Quatre diplomates canadiens ont été expulsés par la Russie, précise l'agence Reuters. 

Italie 
Moscou expulse deux diplomates italiens et leur donne une semaine pour quitter le pays, a annoncé le ministère italien des Affaires étrangères. 

Finlande 
Un diplomate en poste à l'ambassade de Finlande à Moscou devra quitter la Russie, a fait savoir la diplomatie du pays dans un communiqué. 

Pologne 
Quatre diplomates polonais ont jusqu'au 7 avril pour quitter la Russie, a annoncé la diplomatie polonaise. 

Lituanie 
Trois diplomates lituaniens seront expulsés de Russie en réponse aux mesures similaires prises lundi par les autorités du pays. «Ces personnes n'ont rien à voir avec une activité incompatible avec la diplomatie», a tenu à préciser Linas Linkevicius, le ministre lituanien des Affaires étrangères. «Nous n'avons pas d'espions au sein du service diplomatique», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. 

Lettonie 
Un diplomate letton devra quitter le territoire russe jusqu'au 6 avril. Le diplomate qui sera expulsé a travaillé en Russie moins d'un an. Le diplomate qui sera expulsé a travaillé en Russie moins d'un an. Le porte-parole du ministère letton des Affaires étrangères a ajouté que la Russie jugeait «provocatrice» l'expulsion de son diplomate lundi et qu'elle dit «n'avoir d'autres possibilités que de faire de même». 

Suède 
Moscou riposte à Stockholm en expulsant un diplomate suédois. «Nous le regrettons, mais ce n'était pas inattendu», a indiqué le porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères à l'agence TT. 

Estonie 
La Russie expulse un attaché militaire estonien, a indiqué la diplomatie du pays dans un communiqué. 

République tchèque 
La Russie expulse trois diplomates tchèques, a annoncé Prague, ajoutant qu'ils devaient quitter le territoire russe jusqu'au 5 avril. «Nous anticipions cette riposte et la prenons en considération», indique la diplomatie sur son site. 

Allemagne 
Quatre diplomates allemands ont été expulsés, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.«Cette décision de Moscou n'est pas une surprise», a déclaré le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas, cité dans un communiqué. Malgré ces mesures, les autorités allemandes ont déclaré qu'elles étaient «toujours prêtes au dialogue avec la Russie et travailleraient pour la sécurité en Europe et l'avenir constructif de nos relations». 

Ukraine 
Moscou a annoncé l'expulsion de 13 diplomates ukrainiens.«La réaction "symétrique" de la Russie en ce qui concerne l'expulsion de nos diplomates est un non-sens», a tweeté le chef de la diplomatie ukrainienne, Pavel Klimkine. Il a ajouté qu'il y avait «quelqu'un pour prendre soin des citoyens ukrainiens en Russie». «On continue à travailler», a-t-il conclu. 

Moldavie, Roumanie 
Trois diplomates moldaves et un diplomate roumain devront quitter la Russie. «Ils se sont vu remettre des notes de protestation et déclarer qu'en réponse aux exigences infondées des États en question, basées sur les accusations non étayées du Royaume-Uni en lien avec l'affaire Skripal, la Russie déclarait personae non gratae un nombre réciproque des diplomates de ces pays en Russie», indique la diplomatie russe sur son site. 

Espagne 
Deux diplomates espagnols seront expulsés de Russie. 

Norvège, Danemark 
La Russie expulse un diplomate norvégien. Quant au Danemark, deux des neuf diplomates en poste en Russie seront expulsés, a annoncé à l'agence de presse danoise Ritzaus Thomas Winkler, l'ambassadeur du Royaume en Russie. 

Croatie 
Moscou a riposté à Zagreb en expulsant un diplomate croate. 

Irlande 
Un diplomate irlandais est expulsé en lien avec l'affaire Skripal. 

Belgique, Hongrie, Géorgie, Monténégro 
Moscou a annoncé se réserver le droit de riposter suite à l'expulsion de ses diplomates de Belgique, de Hongrie, de Géorgie et du Monténégro. 

Le 26 mars, 16 pays de l'UE ainsi que les États-Unis, le Canada, la Norvège, l'Ukraine et certains autres ont annoncé leur décision d'expulser des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des États-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission de Russie auprès de l'Onu. Washington a par ailleurs ordonné la fermeture du consulat général russe à Seattle. Le nombre de diplomates expulsé dans le cadre de l'affaire Skripal avoisine désormais les 120 personnes.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top