À l'occasion du cinquantième anniversaire de la libération de l'Europe, l'écrivain et sémiologue Umberto Eco prononçait un discours marquant sur le fascisme le 25 avril 1995 à l'Université Columbia.

Plus on est de fous, plus on lit ! Radio Canada


Dans son ouvrage Reconnaître le fascisme, l'érudit italien propose une version révisée de son discours dans laquelle il a ajouté des souvenirs de jeunesse, lui qui a grandi sous les politiques de Mussolini. Le doctorant en histoire ancienne Pierre-Luc Brisson l'a lu et en dresse les grandes lignes. 

Reconnaître le fascisme, Umberto Eco, Grasset 
Résumé : 
« Je crois possible d’établir une liste de caractéristiques typiques de ce que j’appelle l’Ur-fascisme c’est-à-dire le fascisme primitif et éternel. L’Ur-fascisme est toujours autour de nous, parfois en civil. Ce serait tellement plus confortable si quelqu’un s’avançait sur la scène du monde pour dire “Je veux rouvrir Auschwitz…”
Hélas, la vie n’est pas aussi simple.
L’Ur-fascisme est susceptible de revenir sous les apparences les plus innocentes. Notre devoir est de le démasquer, de montrer du doigt chacune de ses nouvelles formes – chaque jour, dans chaque partie du monde. » - Umberto Eco




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top