L’Etat s’apprêterait à privatiser une partie du capital de l’Office National des Chemins de fer (ONCF), rapporte Economie & Entreprises.

L’ouverture du capital de l’ONCF s’accompagnerait d’un changement d’appellation, indique la même source, qui souligne que le nom historique de l’Office pourrait passer d’ONCF à SMCF (Société marocaine des chemins de fer).

Les récentes publications de résultats de l’Office, exercice de transparence réservé aux entreprises cotées, avaient nourri une pléthore de rumeurs quant à ses intentions futures, ajoute E&E.

Et grâce à cette opération, l’Office dirigé par Mohamed Rabii Khlie pourrait profiter de cet afflux d’argent frais pour apurer sa surface financière et se positionner sur d’autres projets.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top