Là où la justice française fait encore défaut, des citoyens viennent en aide aux personnes vulnérables. Un retraité de 76 ans, a pu regagner son pavillon, occupé par seize Roms depuis décembre 2017. (LeParisien)

Une forme de justice dévoyée, (illégale !) mais… expéditive. Youcef, 76 ans, a pu regagner mercredi son pavillon de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), squatté depuis bientôt deux mois par seize Roms, grâce à l’intervention de jeunes de la ville, comme le montrent des vidéos circulant sur les réseaux sociaux.


Son histoire, que « Leparisien » dans un article publié sur son site lundi soir, aurait notamment trouvé un épilogue à la suite d’un appel de Bassem Braiki, souvent appelé simplement « Bassem ».

Ce jeune homme résidant à Vénissieux, près de Lyon (Rhône) est en vue sur les réseaux sociaux depuis une vidéo publiée après les attentats du 13 novembre. Fort de cette notoriété, il a incité d’autres jeunes à monter une équipe afin de déloger les squatteurs du pavillon.
« Parisiens, regardez-vous dans une glace… », a-t-il lancé sur la messagerie Snapchat, relayant l’article du Parisien-Aujourd’hui en France.
Partagée sur Twitter, une vidéo qui semble émaner du compte Snapchat de Bassem montre « l’intervention » menée dans le Val-d’Oise, avec de nombreux jeunes demandant avec insistance aux personnes présentes, parmi lesquelles on aperçoit des enfants, de déguerpir au plus vite. « Sortez, là ! Cassez-vous ! Allez, (vous avez) deux minutes, deux minutes ! », peut-on par exemple entendre. L’évacuation s’est déroulée sans violence.

Youcef dans un autre clip :
« Je suis assez ému, je ne sais pas quoi dire mais je vous remercie d’avoir organisé cette descente-là », glisse-t-il, entouré de jeunes. 
Ces derniers se relayeraient depuis pour éviter tout retour des squatteurs dans le pavillon, celui-ci, inoccupé durant plusieurs années, ne constituant pas le domicile de Youcef.

Source : leparisien.fr/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top