« Un excellent moyen d’avancement, c’est la délation. Cela vous met bien avec la police, qui tout aussitôt vous protège, mais en se servant de vous ; car une fois que l’on a commencé, il n’y a plus d’honneur ou d’amitié qui tienne : il faut marcher. » André Gide (1)

En 2018… En France… Au XXI° siècle…
Exprimer son opinion, exercer sa Liberté d’Expression, dès lors qu’elles s’écartent de la ligne de notre « parti unique », aux multiples casquettes, est un délit. Pire : un blasphème !…

L’idéologie dominante s’imposant en religion. Impitoyable rhétorique broyeuse des Libertés Publiques par les autoritarismes, autocratismes et autres dictatures. (2)

Les sentences « diabolisantes » tombent. En rafales, la première cartouche de ce terrorisme intellectuel : « Complotisme » !

Nous nous découvrons ainsi « complotistes » dans notre pays où sa nomenklatura, bavassant en permanence « démocratie » et « droits de l’homme », ramassis de politiciens et de médias vendus à des intérêts étrangers au sien, organise la chasse à ceux qui n’acceptent pas leur abyssale corruption ; autant morale que matérielle…

Eh bien, dans ce contexte, oui nous sommes : « complotistes » !… Assumons-le, avec fierté. Avec la plus profonde compassion pour tous ces Fouquier-Tinville de bazar jouant les « héros républicains », dont la crasse inculture, l’hystérie raciste, n’ont d’égales que la bassesse de la délation achetée

Observons : à d’autres niveaux, vociférations, imprécations, excommunications, sont encore plus virulentes ou déjantées. Avec des angles de harcèlement et de matraquage sans cesse renouvelés…

Les « valeurs » de notre nomenklatura…
Sexquisition…
Entre autres, dans un surprenant paradoxe, la prétendue « libération sexuelle » de nos sociétés, depuis les années 68, représente une arme redoutable utilisée par les services spéciaux dans les pays occidentaux. Les accusations calomnieuses de « viol », pour formater les opinions publiques, étant habilement amalgamées à de véritables crimes en ce domaine ; ces derniers, évidemment, étant à réprimer.

Objectif : discréditer, neutraliser, des personnalités, leur action, leur travail, leur influence, incarnant une « résistance » à l’oligarchie mondialiste, à ses diktats prédateurs et spoliateurs imposés cyniquement aux peuples sous sa botte ; y compris à ses propres concitoyens.

Reconnaissons que le procédé est beaucoup plus sophistiqué que les internements dans les goulags ou les asiles psychiatriques. Ces terrifiants systèmes de bâillonnement des oppositions, ou des opinions « non conformes », tragiquement illustrés par Alexandre Soljenitsyne dans l’ex-URSS, ou Ezra Pound aux USA (12 ans d’internement psychiatrique). Ce n’est pas si vieux, nous sommes dans les années 50…

Israël Adam Shamir s’interroge sur ces accusations de « viol » ou de « harcèlement » fondées sur aucune preuve, de nombreuses années, voire des décennies, après les faits supposés (3) :

« Comment se fait-il que des revendications aussi douteuses puissent anéantir un individu ?
D’autant plus que cette personne a un nom et un visage, même s’il n’est pas ragoûtant, alors que dans bien des cas, l’accusatrice reste anonyme, cachée derrière une lettre, tandis que l’accusé se retrouve nommé, montré du doigt, et en perd son boulot. Il n’y a que l’Inquisition qui ait agi de la sorte, à base de sources anonymes et de griefs opaques.

Nous voilà aux prises avec la « sexquisition« . »
Le célèbre metteur en scène autrichien maintes fois « oscarisé », Michael Haneke, trouve « dégoûtant » cette chasse aux sorcières dès lors qu’elle a pour fondement des délations sans faits concrets. Cette pratique doit être laissée au Moyen-Age, dit-il. (4)

Dissimulé par le battage médiatique style « people », « jet set » ou « paparazzi », saupoudré de féminisme évangélique ou angélique, bouillie quotidienne de l’abrutissement de l’opinion, s’intensifie en effet une implacable destruction de nos Libertés Publiques, typique des pires dictatures : la délation confortée par l’impunité en faveur de « l’accusateur » ou du « diffamateur » et, par contre, la suppression de la présomption d’innocence pour « l’accusé ».

Ne reste que le lynchage, pour achever la victime ou la cible, pratiqué avec zèle par notre industrie de la propagande, via médias, « réseaux sociaux » et autres déversoirs méthodiquement « instrumentalisés ». (5)

La chanteuse française d’origine syrienne Mennel Ibtissem, aussi belle que talentueuse, vient d’expérimenter ces vagues de diabolisation par « réseaux sociaux » et « médias »… Au point d’être obligée de quitter l’émission TV, The Voice. Accusée simplement de faire l’apologie du radicalisme religieux, en « portant un foulard » sur une chaîne publique et autres fadaises…

En fait, pour avoir le tort de défendre les droits du peuple Palestinien (avec dans son répertoire une très belle chanson sur la Palestine), à commencer par celui de ne pas être martyrisé en permanence ; et, en tant que citoyenne française, avoir eu « l’insolence » de critiquer son « gouvernement » pour sa participation aux prédations meurtrières au Moyen-Orient…

Mennel Ibtissem. La France Talentueuse et Courageuse…

Embuscades sur deux cibles…
Deux exemples emblématiques de ces coups tordus, architecturés par les services spéciaux, dans nos pays des « Droits de l’Homme ».

i) Un Australien interné en Grande-Bretagne
A Londres, le 6 février dernier, l’Australien Julian Assange a « célébré » ses 6 ans « d’internement » dans l’ambassade d’Equateur, qui a bien voulu lui accorder l’asile politique et la nationalité. S’il sort de ces locaux, il sera immédiatement arrêté par la police britannique et livré aux autorités américaines.

Fondateur de Wikileaks, ses travaux d’information, de révélation, sur les manipulations, mensonges et fourberies, des oligarchies au pouvoir dans les pays occidentaux présentaient plus qu’une « opposition » à l’Etat Profond : un danger inacceptable par son effet déstabilisateur.

Il avait été accusé de « viols » – dans des conditions guignolesques – par deux suédoises, dont on ne saura jamais trop rien… Certaines sources affirmant qu’elles seraient, en fait, liées aux services de police suédois. En conséquence, il est resté plusieurs années sous le coup du mandat d’arrêt international lancé par la Suède, « malgré l’avis du Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU rendu le 5 février 2016 demandant qu’il retrouve sa liberté de mouvement. »

Le 19 mai 2017, le parquet suédois annonce abandonner les poursuites pour viol contre Julian Assange. Néanmoins, est maintenu un mandat d’arrêt britannique pour n’avoir pas respecté les clauses de sa liberté sous caution en 2012 !… Finalité : l’extrader aux USA, pour lui faire payer son défi à l’égard de l’Etat Profond.

ii) Un Suisse interné en France
Début février 2018, le Suisse Tariq Ramadan, né à Genève, est mis en examen à Paris pour « viol » et « viol sur personne vulnérable », et interné. L’affaire confiée à 3 (oui : 3 !…) juges d’instruction !…

Il y a 7 ans, « Christelle » (dissimulant soigneusement son identité réelle), portant béquille et attelle suite à un accident, aurait en effet été violée par l’horrible Tariq, avec pour cadre une chambre d’hôtel, dans un climat de violence digne des films d’épouvante les plus gores… D’où l’inculpation de « viol sur personne vulnérable ».

Révélateur : les « détails » de cette séance ont été communiqués dans la presse le lendemain même de sa confrontation (le 01/02/2018) avec le « violeur » présumé. Décidément, ces journalistes obtiennent des informations, écrivent et publient leurs articles plus vite que leur ombre… Exemple : l’article publié dans Vanity Fair, dès le 2 février 2018. (6)

Article immédiatement, et perfidement, relayé par la pathétique Anne Sinclair, dans son compte Tweeter… (7)

Remarquons-le : la plainte de « Christelle » est arrivée une semaine après celle de la première accusatrice dont on connaît le nom : Henda Ayari. Se présentant en « militante féministe laïque et anti-islamiste ».

Malgré ce « programme » copié-collé des plans marketing de notre industrie de la propagande, il est amusant de relever que, parmi les sites les plus délirants en islamophobie, certains expriment des doutes sur la « fiabilité » de la principale accusatrice ; connue, pourtant, pour patauger depuis de nombreuses années dans les cloaques islamophobes et anti-arabes…

Le problème avec les officines de la propagande, c’est leur imbécilité congénitale. Dans leur zèle, elles en rajoutent à la louche, perdant de vue toute retenue au détriment de la crédibilité de leur scénario. Trop, c’est trop… Vouloir mettre en scène le célèbre roman de Stevenson« Docteur Jekyll and Mister Hyde » n’est pas à la portée de n’importe qui. (8)

Car, personne n’est dupe. Pour peu qu’on exerce son esprit critique et sa capacité d’analyse.

Tariq Ramadan est un des plus éminents intellectuels actuels, qui se comptent sur les doigts d’une main. Au confluent de plusieurs civilisations et savoirs, à l’immense culture. Invité dans les plus prestigieuses universités du monde, conférencier hors pair, s’exprimant à la perfection tant en français, qu’en anglais ou en arabe. Par son charisme, il gène depuis de nombreuses années les milieux et intérêts de la prédation coloniale qui préfèrent, pour représenter l’Islam, les histrions à la Chalgoumi.

Sa volonté d’apaisement, de paix de concorde entre toutes les composantes de nos sociétés, sont un exemple de ce qu’un intellectuel devrait être. Ses propos sont toujours mesurés, son attitude d’une extrême courtoisie et d’une grande pondération. Père de famille, de quatre enfants, attentionné et affectueux, les accusations de violence dont il est victime ne sont qu’un montage d’une diabolisation tramée de longue date. Déjà, le ministre de l’intérieur Pasqua, et ses sbires, avaient essayé de le neutraliser.

Plus qu’évident : la cartographie de la haine et de la calomnie à son égard se superpose au millimètre avec les discours et actions des militants de la prédation coloniale et du chaos, en Palestine et au Moyen-Orient.

Tous les médias les plus crades dans l’islamophobie ont remis le couvert pour reprendre l’expression de l’un d’entre eux. Tous ceux qui, avec la férocité la plus tenace, ont soutenu et soutiennent les horreurs en Palestine, la destruction de l’Irak, de la Libye, de la Syrie ; sans oublier, la volonté de détruire l’Iran…

La propagande le peinturlure depuis des années en fanatique au « double langage », la bombe dissimulée dans la barbe… Il suffit pourtant de consulter son site officiel (9). Chercheur infatigable, auteur de nombreux ouvrages, il travaille dans toutes les disciplines : théologie, philosophie, économie, organisation sociale, etc.

Pour ne pas mourir asphyxié de désinformation, je recommande la lecture de ses trois derniers articles publiés sur son site au mois de janvier 2018, avant son emprisonnement :

Les directives économiques du 20 janvier ; La corruption du 12 janvier ; et, plus particulièrement, L’absence de culture politique du 5 janvier qui a été le détonateur de sa « neutralisation – incarcération ».

Dans lequel on peut lire une cinglante et courageuse critique des pétromonarchies et autres dictatures soutenues par les pays occidentaux, dont l’oligarchie de notre pays :

« Derrière les beaux discours fondés sur les droits de l’homme et la démocratie, les grandes puissances soutiennent des régimes dont le dernier des soucis est d’être « représentatifs ». La démocratie, ici, soutient la terreur dictatoriale là-bas.

Sans se démonter.
Et les dictateurs, conscients du rôle de protecteurs des intérêts occidentaux qu’on leur fait jouer, ne pratiquent pas dans la dentelle ni dans l’élégance. Ainsi, ils n’hésitent pas à empêcher toute entreprise, aussi positive et humanitaire soit-elle, qui mettrait en péril l’assise de leur pouvoir. »

Les ennemis de Julian Assange et Tariq Ramadan ont le bras long, comme ceux de Copernic ou de Cyrano de Bergerac, en leur temps. Qu’importe !… Manœuvres et mensonges de ceux qui prétendent, dans leur mégalomanie, diriger le monde n’arrêtent pas la course de l’Histoire.

J’admire le courage serein de ces hommes. Ils sont un exemple pour nous tous.

Tariq Ramadan est calme, confiant, refusant de signer les PV des pantomimes de confrontation avec des personnes qui le diffament. Il a sa conscience pour lui, et notre indéfectible soutien malgré aboiements et cris de rage des soutiers de la désinformation, larbins du « mondialisme oligarchique ». (10)

Conclure sur la délation ?…
Je laisse la conclusion à Vincent Lapierre, dans la brève et percutante vidéo que j’intègre à ce billet ; tant j’en partage tous les termes.

Avec d’autant plus de plaisir qu’il représente cette nouvelle génération de français, aussi brillants que courageux, forgeant la prochaine renaissance de notre pays.

Docteur en économie, avec une thèse sur les politiques économiques du Venezuela (un des très rares authentiques spécialistes français sur ce pays et Chavez), ouvert au monde et aux autres civilisations ne serait-ce que par la maîtrise de langues étrangères, intransigeant sur le respect de la Dignité Humaine.

Génération redonnant l’espoir sur l’avenir de notre société dont l’avachissement, dans la servilité la plus lâche de nos « oligarques » à l’égard du « mondialisme prédateur », est une humiliation permanente…

Regardez, écoutez, le constat du délabrement actuel de nos Libertés Publiques ; en peu de mots, tout est dit :


Georges Stanechy 

1. André Gide, Retouches à mon Retour de l’U.R.S.S, 1937.
2. Georges Stanechy, France : Cartographie du Fanatisme, 8 janvier 2014, http://stanechy.over-blog.com/2014/01/france-cartographie-du-fanatisme%E2%80%A6.html
3. Israël Adam Shamir, Sexquisition – L’Inquisition Sexuelle, 20 novembre 2017,
La Plume et L’Enclume,
4. Michael Haneke, ‘Witch hunts should be left in the Middle Ages’: Oscar-winning film director blasts #MeToo”, 10 février 2018,
5. Les réseaux sociaux sont infestés de « robots-ordinateurs » aux mains de services spéciaux, gérant plusieurs centaines de “pseudos” et animant les campagnes de diabolisation pour abattre des « cibles ».
8. Robert Louis Stevenson, L’étrange cas du Docteur Jekyl et de M. Hyde ; roman publié pour la première fois en janvier 1886 à Londres, traduit dans une multitude de langues et repris dans de nombreux films ou séries TV sous toutes les latitudes.
9. Site officiel : https://tariqramadan.com/





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top