Il est indiscutablement vrai, que l’analyse objective de l’action de la communauté migrante dans son ensemble dans l’espace de l’Union, décèle un réel manque de représentation tant au niveau national qu'européen. Sans prétendre être le seul et unique représentant, le CONGRESS a l'ambition affichée d'être un interlocuteur crédible et écouté des autorités nationales et européennes.

Cependant, nous sommes conscients que l'on ne peut être écouté et crédible que si l'on développe et mettons sur pied un projet politique complet et une stratégie claire permettant à même de garantir et de promouvoir la place et le rôle de cette communauté au sein de l’échiquier européen.

Après la plate-forme en janvier 2001, le plan d'action 2002-2004 en juin 2002 et le mémorandum pour le Maroc en septembre 2002, qui constituent la littérature du CONGRESS, nous récidivons à travers une quatrième réflexion en forme de Mémorandum pour l'UE qui vient enrichir le patrimoine de notre organisation.

A travers notre Mémorandum et les débats des travaux de la table ronde, qui viennent l'enrichir, le CONGRESS, ambitionne d'interpeller les responsables nationaux et européens non seulement sur le rôle et la place de ces 15 millions de migrants et de minorités ethnique qui sont de facto des citoyens de l'Union, mais également et surtout, de faire des propositions concrètes et claires, dans le sens de l'élargissement de la citoyenneté de l'Union.


Congrés Mondial des Marocains de l’Etranger CONGRESS 
mars 2003



















https://drive.google.com/file/d/1e8t3eWuqeqD2IYMp8NfKNNK2Kd8fE37Z/view?usp=sharing

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top