En huit mois, les éboueurs du quartier d'affaires de Çankaya à Ankara (Turquie) ont recueilli 5.000 ouvrages destinés aux ordures. Grâce à leur collection, ils ont créé une bibliothèque dans les locaux de la municipalité.

5000 livres alignés sur les étagères d'un couloir où résonne de la musique classique. Dans les locaux de la municipalité d'Ankara en Turquie, une toute nouvelle bibliothèque a vu le jour il y a 8 mois. Sa particularité : elle n'est composée que d'ouvrages récupérés par les éboueurs, dans les poubelles du quartier d'affaires de Çankaya.

"Nous faisons en sorte que les livres jetés à la poubelle, devenus sans valeur, la retrouvent en les rendant accessibles au public", explique Sema Keskaya, chargée des ressources humaines à la mairie d'Ankara, à l'agence turque Anadolu.

"L’idée initiale d’établir cette bibliothèque est apparue après que les ouvriers de la ville ont demandé comment les livres qui avaient été jetés dans les poubelles pouvaient être réutilisés", ajoute-t-elle. Aujourd'hui, la bibliothèque compte 5.000 livres répartis en 17 catégories, allant de la littérature à la politique.
Avant, je souhaitais avoir une bibliothèque dans ma maison. Maintenant, nous avons une bibliothèque ici et c’est superbe. Serhat Baytemur, un éboueur de 32 ans 
Ce nouveau lieu de culture ankariote est aujourd'hui ouvert à tous, mais les éboueurs en restent les utilisateurs privilégiés. Ouverte tôt le matin et jusqu'à 17h30, la bibliothèque leur permet de s'y rendre pendant leur pause déjeuner ou avant de commencer leur journée de travail.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top