Dans ses vœux à la presse prononcés le 3 janvier 2017, Emmanuel Macron a annoncé un projet de loi visant à lutter contre la «propagande» et les «fake news», visant à «protéger la vie démocratique». 

Avec dans le collimateur les médias étrangers, le texte prévoit de pouvoir bloquer l'accès à certains sites internet qui diffuseraient de fausses nouvelles. Le rédacteur en chef de RT France, Jérôme Bonnet, réagit.


Le président de la République a annoncé la mise en place d'un dispositif contre les fake news et la propagande. Dans son allocution devant les journalistes, il a notamment ciblé les médias financés par l'étranger. Voici ce qu'en pense RT France.

Suite à la conférence de vœux à la presse tenue ce jour par le président Emmanuel Macron, la société RT France souhaite rappeler avoir signé une convention avec le CSA en septembre 2015. Celle-ci détaille les exigences de pluralisme, d’honnêteté et d’indépendance auxquelles RT France s'est engagée. Un comité d'éthique de 5 membres* a également été constitué ainsi que le CSA l'a demandé. RT France a respecté toutes les règles et procédures en vigueur. Il semble cependant que les règles vont changer. RT France attend sereinement de découvrir le contenu exact du projet de loi évoqué par monsieur Macron lors de sa conférence de vœux à la presse. Comme tout média, RT France espère que la liberté de la presse et la liberté d'expression, fiertés de la France, ne seront pas affectées.
  •  Madame Anne Gazeau-Secret, diplomate, ex-ambassadeur de France, Conseiller d’Etat s.e.,  Officier de la Légion d’honneur
  • Monsieur Jacques-Marie Bourget, journaliste, écrivain, Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres
  • Monsieur Jean-Luc Hees, journaliste, écrivain Officier de la Légion d’honneur, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres
  • Monsieur Thierry Mariani, homme politique, ancien ministre, membre honoraire du Parlement
  • Monsieur Majed Nehmé, journaliste, chercheur




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top