Le futur Centre culturel marocain est situé à Paris au 115 Boulevard Saint-Michel sur un terrain de 320 m² occupant une surface de 1360 m² pour un coût avoisinant 7 millions d’euros. 

Le Centre culturel a pour objectif de valoriser la culture marocaine et de consolider les liens de partenariat entre les institutions culturelles marocaines et françaises tout en faisant la promotion du patrimoine et des traditions marocaines. 

Un an après la présentation du projet, des noms de personnalités susceptibles de diriger ce nouvel établissement commencent à circuler. Les enchères vont bon train sur les noms de ses prochains locataires. 

Les noms qui reviennent régulièrement : 
  • Mehdi Qotbi, l’actuel Président de la Fondation Nationale des Musées 
  • Driss Ajbali, Sociologue et ancien membre du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger (CCME) 
  • Rachid Belmokhtar, ancien ministre de l’Education et homme de culture 
  • Zouhour Kannada, journaliste et animatrice à Radio Orient Paris 
  • Fouad Laroui, économiste, écrivain et chroniqueur littéraire 
Les noms cités ci-dessus ont un lien direct avec la culture et ont des chances de se voir attribuer la présidence du Centre culturel marocain de Paris. Le choix est vaste parmi les personnalités de renom qui peuvent accéder à la direction d’un établissement prestigieux louant la richesse de la culture du patrimoine marocain. Cependant, on peut voir le débarquement d’un individu parachuté par la politique pour ses bons et bon loyaux services. 

Arlette Colin
Wakeupinfo





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top