La lutte contre les déchets dans les rues de Casablanca est engagée et la chasse contre les contrevenants est lancée.

Les autorités de la métropole appliqueraient une loi nommée « 28-00 » relative à la gestion des déchets et ne toléreraient aucun écart pour les contrevenants. Toute personne abandonnant ses déchets ou jetant des ordures dans les lieux publics, en dehors des endroits désignés à cet effet, risquerait une lourde sanction.

Une police spéciale serait mise en place, en premier, dans les régions de Sidi Belyout, Anfa et Maârif, en attendant qu’elle soit généralisée dans toute la ville. Cette police sera, d’ailleurs, soutenue par la gendarmerie royale et plusieurs agents d’autorité. Une réunion prévue le 5 janvier a été reportée au 12 du du même mois afin d’étudier de la stratégie de verbalisation des contrevenants. 300 policiers seraient, en effet, aux aguets de toute personne jetant ses ordures dans la rue.

Selon les autorités, quiconque, en dehors des endroits désignés à cet effet, dépose, jette ou enfouit des déchets considérés dangereux ou procède à leur stockage, traitement, élimination ou incinération serait passible d’une amende de 10.000 à 2 millions de dirhams et d’un emprisonnement de 6 mois à 2 ans ou de l’une de ces deux peines. Lorsqu’il s’agit de dépôt déchets considérés non dangereux, le contrevenant serait passible d’une amende de 200 à 10.000 dirhams.


Source de l’info :lesiteinfo.com/


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top