L’émission radio diffusée le 30 octobre 1938 aurait causé un vent de panique à travers les États-Unis, des dizaines de milliers d'auditeurs croyant qu'il s'agissait d'un bulletin d'informations et qu'une attaque extraterrestre était en cours. 

La mémoire collective de l'émission d’Orson Welles reste une légende façonnée par les journaux de l'époque et sert encore de manipulations psychologiques sur les populations.

La fausse alerte au missile balistique à Hawaï est loin d’être fortuite ou accidentelle selon certaines analyses. Elle vise avant tout à maintenir la menace d’une éventuelle attaque balistique nord-coréenne et entretenir la tension et la peur autour de cette thématique, un objectif prioritaire de l’appareil de propagande US.

En un sens, ce qui s’est passé ce samedi à Hawaï n’est pas sans similitude avec ce qui se passait sur la côte Ouest des États-Unis entre 1942 et 1945 quand on voyait des menaces japonaises un peu partout (ballons chargés de gaz de combat ou de germes bactériologiques, submersibles suicidaires, menaces d’infiltration de saboteurs ou de raids aériens fictifs et mêmes des attaques aux algues !)

Entre un employé pressant le mauvais bouton et la manipulation le pas est vite franchi. On n’est pas loin de l’esprit d’une attaque martienne légendaire des années 30. La peur est un puissant levier dont les gouvernements usent et abusent à des fins politiques.

Avec source




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top