Plusieurs dizaines d’investisseurs Européens et MRE floués venant d’Angleterre, France, Espagne et Irlande ont bravé la neige, le vent, la pluie et des températures approchant le zéro degré pour manifester pour la 7ème fois devant l’Ambassade du Maroc à Londres. 


La foule était en colère scandant :
« Honte au Maroc », « Le Roi Mohammed VI doit intervenir », « Fin au silence du gouvernement marocain », « Rendez-nous nos millions », « Honte aux ministres qui ont soutenu le promoteur depuis 2006 », « Stop à la corruption au Maroc ». 
Parlementaire James Frith avec un investisseur

De nombreux parlementaires britanniques étaient également présents dont Mr Thomas Brake et Mr Steve McCabe qui ont été reçus, ainsi que les représentants du collectif des investisseurs, par l’Ambassadeur du Maroc à Londres. 

Parlementaire Tom Brake

Les parlementaires anglais sont nombreux à suivre l’affaire des 800 investisseurs floués et ignorés par les autorités marocaines. Eux non plus ne comprennent pas le silence des autorités marocaines pourtant partie prenante dans ce projet immobilier depuis 2006 :
  • Un promoteur choisi par le gouvernement
  • Des conventions signées par les plus grands Ministres marocains avec le promoteur
    • La convention de 2007 allègue des audits réguliers (article 15) par le gouvernement, l'achèvement des travaux en 36 mois !
    • L'article 14, envisage le retrait rapide des terres par l’Etat en cas de cessation d'activités sur le site. Le site est à l’abandon depuis 2009…
    • Encore pire, le gouvernement renouvelle sa confiance au promoteur en 2015 alors que les travaux ont cessé depuis 2009 !!!!! Cette convention de 2015, est ahurissante: elle transfère les terrains au promoteur!! En contradiction totale avec la convention de 2007. Elle stipule dans l'article 14 que les travaux du golf sont en voie d'achèvement et que les appartements sont quasiment finalisés!!!! Pourquoi les Ministres ont-ils signé un tel ramassis de mensonges.. Rappelons qu'il n'y a pas de golf et que les chantiers sont paralysés depuis 2009. Etrange convention… !
  • Un promoteur ouvertement soutenu par les plus grands ministres à la SMAP 2008 pour convaincre les acheteurs potentiels à investir dans ce projet !

Malheureusement, la réunion avec l’Ambassadeur du Maroc s’est révélée très décevante et n’apportant aucun élément nouveau…les 800 investisseurs sont méprisés, ignorés par l’Etat marocain qui aurait pu mette fin à cette scandaleuse affaire dès 2009. L’Etat marocain refuse d’admettre les graves manquements dont il a été coupable alors que les preuves sont foison.

Stephen McCabe (Parti travailliste)

Depuis 11ans, les investisseurs sont dans les filets d'un promoteur véreux, et peut être d'un gouvernement peu regardant et corrompu. L’appel du Roi Mohammed VI à la probité et à la droiture dans le cadre des spoliations et du marché de l’immobilier n'a pour l'heure pas été entendu. Comment dans ces conditions, l’Etat marocain peut-il espérer attirer et donner confiance aux investisseurs ?

Début janvier 2018 aura lieu un débat au parlement Anglais de Westminster à Londres à l’instigation de nombreux parlementaires anglais (dont Mr Thomas Brake du parti libéral, Mr Stephen McCabe du parti travailliste et Mr Robert Courts du parti conservateur) devant l’immobilisme de l’Etat marocain dans cette affaire et de la souffrance des 800 investisseurs floués en attente d’une résolution depuis 11 ans. Voici quelques noms de parlementaires qui soutiennent activement les investisseurs et qui soutiennent ce débat :
  • Alistair Burt, Parlementaire et Secretaire d’Etat
  • Thomas Brake, Parlementaire
  • Roberts Courts, Parlementaire
  • James Frith (parlementaire Bury North) – cj-joint une photo le montrant avec un des représentants d’investisseurs en parallèle à la manifestation
  • Roise Cooper, Parlementaire (Labour MP for West Lancashire)
  • Chris Philp, MP
  • Tobias Ellwood, MP, Minister for the Middle East and Africa
  • Helen Whately, MP for Faversham and Mid Kent
Une soixantaine d’investisseurs attendent également la date d’un nouveau procès en pénal à Tanger contre Mr Tadlaoui. Le 24 mars dernier, ces investisseurs se sont rendus à Tanger pour porter plainte et ont même été entendu par le procureur général de Tanger.

D’autres manifestations auront lieu devant l’Ambassade du Maroc à Londres et au Maroc. Plus l’Etat marocain continuera à les ignorer et à rejeter leur part de responsabilité (pourtant flagrante) plus les investisseurs floués seront déterminés à se faire entendre et à se battre. 







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top