Un monde de véhicules à guidage automatique n'est pas si utopique. Des spécialistes russes pensent que l'intelligence artificielle pourrait dépasser celle de l'homme dans un futur proche.Les capacités de l'intelligence artificielle des véhicules autoguidés se sont rapprochées de celles de l'homme. Telle est la conclusion de la recherche effectuée par la société de logiciels russe Cognitive Technologies. 

Un représentant de cette société a raconté à Sputnik que la recherche de Cognitive Technologies avait eu pour but de déterminer qui réagissait le mieux à différentes situations sur la route: l'intelligence artificielle ou l'homme. 

Les spécialistes de Cognitive Technologies ont analysé les capacités et la rapidité de détection de la signalisation routière, des véhicules et des piétons. Les tests ont été menés en automne 2017 à Moscou et dans ses alentours avec la participation de dix-sept volontaires. Certains tests ont été effectués dans des conditions difficiles, telles que la pluie ou l'obscurité. 

Les tests étaient effectués sur 27 itinéraires différents. Les volontaires devaient signaler les situations routières auxquelles ils étaient confrontés en roulant à une vitesse de 50 à 60 km/h. Sur chaque itinéraire, les chauffeurs étaient capables de détecter au maximum 30 à 35 objets. 

La recherche a montré que les capacités de l'intelligence artificielle se rapprochent de celles des humains, et même les dépassent dans certains cas. L'autopilote a ainsi « gagné » les épreuves dans des conditions difficiles. 



L'intelligence artificielle s'est révélée plus efficace que l'homme dans les tests avec des objets partiellement cachés, étant capable de les déceler plus vite. Ainsi, la réaction de l'homme était plus lente que celle de l'autopilote d'une seconde au maximum. 

De plus, l'autopilote a été plus efficace à détecter la signalisation routière pendant la pluie. 

Dans le même temps, les chauffeurs détectaient les piétons d'une manière plus précise que l'autopilote tant dans l'obscurité que pendant la pluie. 

Les chercheurs de Cognitive Technologies en ont conclu que les capacités de l'intelligence artificielle et celles de l'homme se rapprochaient, l'autopilote ayant l'avantage dans les conditions les plus difficiles. Avec l'augmentation de la puissance de l'ordinateur, les avantages de l'autopilote deviendront à l'avenir encore plus évidents. 

C'était la première tentative de comparer les capacités de l'homme et de l'intelligence artificielle. La présidente de Cognitive Technologies, Olga Ouskova, a reconnu que cette recherche était pour l'heure insuffisante, mais, selon elle, la société continue son travail de « développement de la méthode et des tests ». 

Maintenant la compagnie envisage des essais afin d'analyser la qualité de la réaction de l'homme et de l'intelligence artificielle face aux situations routières repérées.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top