Le chanteur italo-belge Claude Barzotti, égérie des années 80, chante l' « Algérie ». A la mémoire des pieds-noirs qui ont quitté le pays durant la guerre de Libération, cette chanson, dont les paroles ne sont nullement revanchardes, est un vibrant hommage à l’Algérie. 

Claude Baroztti est parti à plusieurs reprises en Algérie pour chanter, notamment au théâtre de verdure à Riedh el Feth à Alger.


Croissant de lune et une étoile
Le rouge du sang, le vert espoir
Les couleurs de mon Italie

Le sable blanc, le vent salé
Bordée de méditerranée
Je te découvre l’Algérie

Depuis la mer jusqu’au désert
Les montagnes et les champs berbères
À notre dame de Kabylie

Douce et si forte à la fois
Après les larmes et les combats
Fière et libérée aujourd’hui

Algérie, Algérie
Tes enfants sont partis
Ils ont quitté ton port
Pour d’autres paradis

Algérie, Algérie
Tes enfants ont grandi
Ils ont suivi leur sort
Les pieds noirs de Paris

Algérie, Algérie
Malgré tes cheveux gris
Tu es toujours la mère
Qui protège son petit

Algérie, Algérie
J’ai goûté à ton fruit
Les parfums doux-amers
À l’image du pays

Pour tous ceux qui sont revenus
Tous ceux que tu n’attendais plus
Tu as bravé les interdits

Tu as donné toute ton âme
À ce garçon, appelé Zidane
L’histoire en a fait le récit

Tu chantes la rose algérienne
Tu lèves le point FLN
Au son de la voix de Warda

Je reviendrai et inchallah
Choukran de m’avoir bien reçu
Alger la blanche, ne m’oublie pas.

Algérie, Algérie
Tes enfants sont partis
Ils ont quitté ton port
Pour d’autres paradis

Algérie, Algérie
Tes enfants ont grandi
Ils ont suivi leur sort
Les pieds noirs de Paris

Algérie Algérie
Malgré tes cheveux gris
Tu es toujours la mère
Qui protège son petit

Algérie Algérie
J’ai goûté à ton fruit
Les parfums doux-amers
À l’image du pays

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top