Alors que la monnaie star parmi les cryptomonnaies, le Bitcoin, va de record en record et de consolidation en consolidation, les hackers, eux, sont en embuscade ! Vu les sommes en jeu, chaque faille est évidemment exploitée au profit de quelques vilains méchants ! 

C’est ainsi que l’on a appris que la “plateforme slovène NiceHash qui mine des Bitcoins vient ainsi de se faire dérober pour près 64 millions de dollars en Bitcoins”. Mais personne n’en a rien à faire puisque l’on célèbre la spéculation ! La spéculation et encore la spéculation ! 

On célèbre l’accès du Bitcoin dans l’un des temples de la spéculation, et tous ces mouvements “frénétiques surviennent alors que la plateforme boursière américaine Chicago board options exchange (CBOE) va lancer ses premiers produits en Bitcoins dimanche et sera suivie le 18 décembre par l’américain CME (Chicago Mercantile Exchange), un des plus importants opérateurs boursiers mondiaux”… 

Tout le monde va donc pouvoir aller participer à cette immense orgie collective, une orgie qui ne repose sur rien. Mais là n’est pas le problème de fond. 

Le véritable sujet c’est que les banques centrales, par définition centrales, … ne peuvent pas laisser faire une monnaie par essence décentralisée. J’espère que vous comprenez bien la portée de cette contradiction majeure. 

Les autorités peuvent donc soit… interdire le Bitcoin et consort, soit favoriser discrètement cet emballement généralisé, permettre à la plus grosse bulle stupide de l’histoire de gonfler à une hauteur jamais vue, puis par une ou deux décisions la faire exploser. Les gens, ruinés, se précipiteront pour longtemps… dans la cryptomonnaie officielle de remplacement. 

Tout est déjà écrit. 

Charles SANNAT 







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top