De milliers de personnes sont descendues dans la rue à Harare ce samedi, pour exiger la démission de l’actuel Président de la République.

« Mugabe doit partir » ; « Libérez le Zimbabwe » ; « Merci à l’armée ». Les messages contenus sur les pancartes des manifestants sont clairs. Les zimbabwéens exigent le départ immédiat de Robert Mugabe âgé de 93 ans, dont 37 passés à la tête du pays.

De milliers de personnes ont manifesté ce samedi 18 novembre 2017 dans les rues de Harare. La foule s’est notamment massée autour de la résidence présidentielle. Une manifestation encadrée par les militaires qui ont été acclamées. Le rassemblement a été organisé à l’initiative la Zanu-PF, le parti présidentiel et des vétérans de la lutte pour l’indépendance.

C’est la première grande manifestation depuis le coup de force de l’armée en milieu de semaine. Officiellement, les militaires refusent de parler d’un coup d’Etat. Mais il semble bien que l’actuel Chef de l’Etat est de plus en plus en difficulté. Des discussions sont prévues demain dimanche entre les chefs militaires et un Robert Mugabe qui continue de s’accrocher à son pouvoir. Toujours dimanche, les cadres de la Zanu-PF doivent se retrouver pour discuter des conditions du départ du Président de la République.

Une position très inconfortable pour le nonagénaire Chef de l’Etat, très critiqué pour sa longévité, sa gouvernance et les intentions prêtées à son épouse, Grace Mugabe de lui succéder. Robert Mugabe bénéficie cependant du soutien de l’Union africaine et de la SADC (communauté des Etats de l’Afrique Australe). Les deux institutions demandent le retour à l’ordre constitutionnel.

Jean-Marie NKOUSSA







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top