Le 15 novembre 2017, importante journée de la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP23), ouverte le 6 novembre, a été précédée par une réunion informelle des Chefs d’État et de Gouvernement, présidée par le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, à laquelle a pris part la Princesse marocaine, connue pour son fort engagement en faveur des questions de l’Environnement.

Une présence de la Princesse Lalla Hasna qui souligne la place centrale qu’occupe la question de l’Environnement au Maroc, et dont le Roi Mohammed VI fait une priorité dans la politique du Royaume du Maroc en la matière.

N'oublions pas qu'au Maroc, les questions de protection de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique et les émission de gaz à effet de serre sont prises très sérieuses particulièrement depuis la tenue en 2016 de la COP 22 à Marrakech. 

Ainsi, sur hautes instructions du Roi Mohammed VI, le gouvernement accorde désormais à ces questions une grande priorité dans sa politique générale.

Une réunion marquée par les allocutions du Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Antonio Guterres, du Président de la République Fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, du Premier Ministre des Fidji, Président de la COP 23, Frank Bainimarama et du Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, Miroslav Lajcak.

Cette réunion s'est poursuivie avec les déclarations de plusieurs Chefs d'Etat et de Gouvernement.

Il est à retenir celle du Président Français qui a affirmé que "la lutte contre les dérèglements climatiques est l’un des combats majeurs de notre temps", saluant à cet égard “l’engagement du Maroc” qui a abrité la COP 22 et "qui continue à œuvrer sur le plan international en faveur du climat".

Pour sa part, la Chancelière allemande, Madame Angela Merkel, a mis en avant le partenariat co-présidé par le Maroc et l’Allemagne, lancé l’année dernière à Marrakech pour aider à mettre en œuvre les plans d’actions climat nationaux (NDC).

La Chancelière allemande n'a pas hésité à rappeler devant le segment de haut niveau de la COP23 que ce NDC réunit près de 50 pays ; un partenariat qui englobe les pays développés, les pays en développement et les institutions internationales et vise à "s’assurer que les pays reçoivent le soutien technique et financier dont ils ont besoin pour atteindre des objectifs climatiques ambitieux".

A rappeler que, lors de la COP 23, qui se tient du 06 au 17 novembre sous la Présidence des Iles Fidji, les pays cherchent à avancer dans l’élaboration du règlement d’opérationnalisation de l’Accord de Paris qui vise à limiter la hausse de la température mondiale en-dessous de 2 degrés Celsius et à s’efforcer de ne pas dépasser 1,5 degré Celsius.

Une Conférence qui s'inscrit dans la continuité de l’esprit de Marrakech. La Présidence fidjienne de la COP23 place comme priorité la préservation du consensus multilatéral dégagé dans le cadre de l’Accord de Paris pour des réductions substantielles des émissions de carbone, avec l’ambition de maintenir l’élan actuel pour la mise en œuvre de l’Accord par le biais d’une série d’actions climatiques qui requiert l’implication de tous.

Par la suite, la Princesse Lalla Hasna a posé pour la photo officielle de la COP 23.

On rappellera que la Princesse Lalla Hasna est très connue pour être résolument engagée au service de la protection de l’Environnement, c'est pourquoi elle a représenté, ce 15 novembre 2017, le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’ouverture du segment de haut niveau de la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique.

Farid Mnebhi







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top