J’en suis exclu uniquement parce que je suis un expatrié. Mon Ex qui aime être un élément actif dans tout ce qui pourrait constituer un facteur irritant pour moi, ne rate jamais les occasions pour mettre une mziouda (Jalapeno) sur la plaie qui m’agace, m’énerve, me crispe.

– Alors champion! Chantre de toutes les appartenances, de l’identité multiple, comment va ta citoyenneté transnationale tant sublimée ? Qu’en pense le Résident Marocain à L’Étranger? Quelle est cette dimension où tu es supposé être pris en compte ici et là-bas comme faisant partie du tissu social? Comment se fait-il que tu n’as pas le droit de vote aux législatives marocaines ?

– gulpglupguirfr, je suis gulpplug…

– Quoi ? C’est quoi ces borborygmes incompréhensibles. Articule, l’artiste, au lieu de gargouiller des flatuosités…

– J’articule, tu sais bien que glupdinehhhchgha… Que dire sinon brrgg3aghhh

Je sais. Je la connais et je ne peux me laisser échapper car le vieux reflexe tribal a refait surface et lancinant, il me crie dans la tête: » Attention, attention, le linge sale se lave en famille et ne t’avise pas à lui raconter les tares de la démocratie au Maroc ».

Je sais bien. Surtout avec elle, car j’en serais la première victime. Tout ce que je dirais serait retourné contre moi et à la moindre prise de bec, elle va me régurgiter ma dissonance cognitive non assumée… Elle me jettera en pleine face, le fait que je vis doublement le rejet dans ma société d’accueil et dans ma patrie source. Ce que d’autres appellent la patrie maternelle.

Et justement elle continue.

– Tu es le rêve que fomente le déni de citoyenneté ici par ceux qui veulent hiérarchiser la notion de citoyenneté pour que tu n’y sois que de deuxième catégorie, et ceux du Maroc qui se passent de ton vote dans un exercice où on clame qu’on renforce la démocratie et ses institutions.

– Non, non jesuifgrjliuqrrrr … Tu sais bien que le Maroc actuel est bien différent de celui des années de plomb où tout le monde votait mais où personne n’était comptabilisé… Maintenant c’est grrrphhhkhang$%/$7

– Alors champion de l’interculturel et poète de l’interculturalité ! Toi qui clames ta marocanité en vrac, en sol et en majeur. Que deviens-tu? Toujours perdu dans les limbes de l’identitaire? Toujours à chercher une place ici et ailleurs?

– ………..

Quand elle a raison, cela me fait chier doublement car elle coupe l’océan sous mes pieds et elle appuie sur les syllabes. Et je ne peux même pas m’en plaindre publiquement parce qu’il y a des zombies marocains à Montréal qui associent toute critique au pays de naissance comme une trahison. Ils ont l’apologie du mutisme en règle moralisatrice et du coup musèlent. Les journaux communautaires marocains de Montréal ont occulté le sujet et continuent à être le tam-tam de résonnance des politiques marocaines.

Comment pourrais-je exercer ma citoyenneté marocaine, si à priori on m’exclut du processus électoral ? Qu’on gomme le suffrage de 5 millions de marocains expatriés dont je suis l’exemple…

Le droit de vote est à la base de la démocratie » la citoyenneté est généralement liée à l’exercice du droit de vote : sont citoyens les personnes qui peuvent voter ».

Le droit de vote permet aux individus d’exprimer leur citoyenneté et de souligner leur responsabilité et leur appartenance au devenir commun à penser et aux projets collectifs à ériger.

Majid Blal




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top