Rachid Nekkaz, candidat à la présidentielle algérienne de 2014, a affirmé que le président Abdelaziz Bouteflika "était mort et que celui que l'on montre à la télévision était un sosie" ! Déclaration faite à la télévision "El Magharibia".


Abdelaziz Bouteflika est-il réellement décédé ? 
Rachid Nekkaz a-t-il des preuves du décès de Bouteflika ? Confronté à cette question par un journaliste de la chaîne, il en a voulu pour preuve le dernier lapsus du secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, lorsqu’il a prononcé, dans l'une de ses nombreuses déclarations, « Allah Yerhmou ! », en évoquant le président Bouteflika (voir, ci-dessous, la vidéo du SG du FLN).

« Vous savez, expliquait Nekkaz, aujourd’hui, on peut fabriquer un masque 3D en 1 heure. Celui que l'on nous montre à la télévision n’est pas le vrai président, pour la simple raison qu'Abdelaziz Bouteflika est mort », soutenait-il, cité par nos confrères du Matin d'Algérie.


« C’est un scénario hollywoodien que l'on nous fait là. Si le président était réellement vivant, pourquoi ne s'adresserait-il pas au peuple algérien ? S’il le faisait, tout le monde les démasquerait, car le peuple connaît la voix du vrai Bouteflika », affirme-t-il encore.

Les déclarations de Rachid Nekkaz, réelles ou supposées, interviennent alors que la polémique continue de faire rage en Algérie au sujet du " président fantôme ", qui ne s'est pas adressé directement à son peuple depuis... 2012 ! Un an plus tard, il sera admis en urgence à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris, où on lui a diagnostiqué un accident vasculaire cérébral (AVC). Depuis, c'est Saïd Bouteflika, son conseiller personnel, qui a pris les commandes.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top